Réflexions

Pourquoi prier…

Voilà une question qui suscite de nombreuses réponses de personnes de milieux et d’expériences variés comme en font foi les textes suivants.  

  • « Je ne suis pas un homme de lettres ou de sciences. J’essaie simplement d’être un homme de prière. C’est la prière qui a sauvé ma vie. Sans la prière, j’aurais perdu la raison. Si je n’ai pas perdu la paix de l’âme malgré toutes les épreuves, c’est que cette paix vient de la prière. On peut vivre quelques jours sans manger, mais non sans prier. La prière est la clé du matin et le verrou du soir. La prière, c’est une alliance sacrée entre Dieu et les hommes. » –Mahatma GANDHI
  • « Je ne prie pas, mais pour moi, la prière peut se faire sous forme de réflexion en groupe. Je peux ainsi établir un rapprochement entre les éléments de la vie quotidienne et les évangiles. Cette discussion avec les jeunes de mon âge est très enrichissante et à travers cette forme de prière, je me pose de nombreuses questions sur ma foi. »  -Olivier, 16 ans.
  • « L’homme a besoin de prière, autant que son corps a besoin d’oxygène. » -Alexis CARREL, prix Nobel de médecine.

« Pour moi, c’est dialoguer avec Dieu… »

  • « Pour moi, prier c’est discuter avec le Seigneur et c’est indispensable pour un équilibre personnel. »  -Vincent, 16 ans.
  • « Dans ma prière, je communique avec Jésus comme s’il était auprès de moi à tout moment de la journée. Intérieurement, je lui fais part de mes impressions sur les différentes situations que je rencontre. Lorsque je prie, j’ai le sentiment qu’il m’écoute et qu’il est le seul à comprendre ce que je ressens. » -Véronique, 16 ans.
  • « La prière est une question d’amour. Pour un couple qui s’aime, ça va de soi sans se dire. Nous prions comme nous aimons. Nous avons découvert que nous étions aimés par Jésus-Christ. » -Un jeune couple.
  • « Il m’arrive de prier, et c’est pour moi l’occasion de dialoguer avec Dieu. C’est un moment que je prends pour faire le point, c’est un temps de pause que je prends pour éviter de foncer aveuglément vers l’avenir, mais au contraire pour bâtir ma foi et mes projets. » –Armelle, 16 ans.

« C’est être là… »

  • « Pour moi le Christ est une présence continuelle dans ma vie. » –Eddy MERCKX, cycliste professionnel.
  • « J’ai plaisir à me retrouver seul ou en petits groupes pour prier, car c’est l’un des rares moments de la vie où l’on peut marquer une pause, s’arrêter, faire le bilan. Cela me permet de remettre les pendules à l’heure et de repartir. » -Jérôme, 18 ans.
  • « Prier, ce n’est pas être intelligent, c’est être là. » – Madeleine DELBREL, assistante sociale et mystique.
  • « J’ai besoin de prier seul, c’est un dépotoir de tout ce qui va et ne va pas. Autant que ce soit Dieu qui s’en charge, ça remet un bon coup pour les batteries. La prière en groupe me permet de partager quelque chose avec d’autres. On ressent que le voisin ne t’oublie pas et accepte de te tendre la main si tu es en difficulté. » -François, 16 ans.
  • « Prier c’est aimer. Quand on aime, on voudrait parler sans cesse à l’élu de son cœur. » -Charles de FOUCAULD.

« Entretenez la lampe… »

  • « Oui je prie certains soirs, presque toujours seul. Pour moi, prier c’est réfléchir sur ma vie, par rapport à ce que je crois que Dieu est. C’est une remise en question perpétuelle, le renouvellement d’un espoir : Dieu m’écoute et est présent. » -Olivier, 16 ans.
  • « Il n’y a pas à chercher Jésus très loin, il n’est pas là-bas, il est en vous. Entretenez la lampe et vous le verrez. » -Mère Teresa de Calcutta.
  • « Prier seul, cela me permet de me réconforter auprès de Dieu et, peut-être, de me libérer de choses qui me font mal. Prier avec les autres est un moyen de communiquer d’une autre façon et d’ouvrir mes idées aux autres pour progresser dans ma foi. » – Pascal, 16 ans.
POUR ALLER PLUS LOIN :

Quelle est ma propre réponse à cette question?