sceau
LA SITUATION ACTUELLE DE L’INSTITUTION
Les élèves

Avant le séisme du 12 janvier 2010,  l’Institution du Sacré-Cœur accueillait plus de 1 500 d’élèves. À la réouverture en avril, environ 30 % d’entre elles n’ont pas réintégré les classes, soit  parce qu’elles ont quitté la ville ou le pays, soit parce que leurs parents ne sont  plus en mesure de payer les frais scolaires.

Après la période de transition incluant des séances de psychothérapie, les élèves ont repris les cours à un rythme normal et avec des résultats satisfaisants. Selon le témoignage d’une ancienne compagne de Port-au-Prince : «Elles ont conscience d’être des rescapées et se donnent à fond à leurs études. Elles ont mûri mais restent psychologiquement fragiles.» 

L’environnement

Actuellement, dans une cohabitation décrite comme harmonieuse et sécuritaire par la direction de l’École, le site accueille :

17 tentes-salles de classes pour les élèves du Sacré-Cœur;

4 tentes-résidence des religieuses;

les élèves de l’École Maria Goretti, fondée et gérée par les Filles de la Sagesse dans le bidonville voisin du Corridor Bois-de-Chêne;

les familles des employés de service qui ont perdu leurs maisons.

 


fin article - 11017 affichages depuis le 14 Dec 2010


Imprimer





AUTRES ARTICLES RÉCENTS POUR «Le projet»

Projet de reconstruction du Sacré-Cœur de Turgeau

INTRODUCTION ET HISTORIQUE

LA SITUATION ACTUELLE DE L’INSTITUTION

LE PROJET DE RECONSTRUCTION