Rechercher
Close this search box.

Pétition pour réduire la vulnérabilité des travailleurs.euses migrants.es temporaires

Une trentaine d’organismes participent à la Campagne pour permis de travail ouverts en cours jusqu’au mois de décembre. C’est ce que souligne le Comité d’action contre la traite humaine interne et internationale (CATHII) dans son plus récent bulletin. La démarche mise de l’avant par le Conseil canadien pour les réfugiés (CCR) veut rassembler le plus grand nombre de signatures pour amener le gouvernement fédéral à poser un geste rapide dans ce dossier.

Le CCR et ses partenaires veulent mettre fin au permis de travail lié à un seul employeur. Cette approche rend les travailleurs.euses migrants.es beaucoup plus vulnérables, sans contrepoids pour les aider à améliorer leurs conditions de vie. Le texte de la déclaration est disponible sur le site alors qu’il est possible de signer la pétition sur le site de la Chambre des communes ici.

Toujours en lien avec les efforts pour lutter contre la traite humaine, le bulletin du CATHII souligne la publication du rapport annuel de Talitha Kum, le réseau de congrégations religieuses actives pour combattre ce fléau et soutenir les survivants.es. On retrouve aussi une référence intéressante sur la situation du travail forcé au Canada. Le bulletin est disponible sur le site Web du CATHII.

Rappelons que cet organisme a été fondé par un groupe de congrégations religieuses, principalement féminines. Il constitue une référence au Canada pour son expertise.

Source photo : Permis de travail maintenant |Open Work Permits Now