A VOUS LA PAROLE

LA SOUFFRANCE: la fuir ou la bénir ?

Dans le texte qui suit, l’auteur dès le départ, ouvre un plaidoyer en faveur de la Croix. Croix que nous appelons« SOUFFRANCE » dans nos quotidiens. Développer en nous une compréhension juste de la Croix nous permet d’ailleurs d’avoir une juste compréhension de la souffrance! À l’approche du Vendredi Saint, jour de la Croix par excellence, la réflexion de Claire Dumont, fdls, peut certainement toucher nos cœurs en les exposant à la beauté et la grandeur du mystère de la Croix. Peut aussi nous insuffler un grand amour pour Celui qui accepte de vivre avec nous toute souffrance qui marque nos vies.

 « La croix est d’abord le signe de l’amour de Dieu pour nous et de sa proximité. Amour qui va si loin qu’il s’est donné pour nous dans la personne de Son Fils. Cette conscience que nous pouvons avoir, d’être aimés profondément alors que nous ne sommes pas encore capables de donner de l’amour ou de rendre service en réponse, doit nous convaincre que nous avons le droit d’être ce que nous sommes, aimés et appelés » (Tiré de la Lettre d’une Amante à son Amant, p. 35).

Pour saint Louis-Marie de Montfort, la croix révèle l’excès d’amour de la Sagesse incarnée pour chaque humain de la terre. Amour incompréhensible. Amour inconcevable. Amour impénétrable. Amour toujours offert. Prends et reçois !

La Sagesse incarnée, Jésus, ne pourra pas crier plus fort son amour que par sa mort sur la croix. Mort ignominieuse et dégradante, repoussante mais glorieuse. Il faut contempler la Croix pour y lire les secrets indicibles du cœur de Dieu. Il faut regarder ce buisson ardent où agonise l’Homme. L’homme Jésus. L’homme de tous les temps. Par la croix, la Sagesse éternelle et incarnée signe de son sang l’Histoire et mon histoire de salut.

En regardant humblement et amoureusement la croix, nous rencontrons le doux regard amoureux que Jésus porte sur le monde et sur nous personnellement. Nous comprenons qu’il n’est pas à la merci, comme nous le croyons souvent, de la malveillance des hommes qui l’entourent, le renient, le condamnent, le flagellent et le crucifient, mais à la merci de son amour pour ses sœurs et frères dont il est l’aîné. Si le pouvoir et la puissance semblent être du côté des humains, la contemplation de la passion et de la mort de Jésus nous fait connaître tout le pouvoir de la douceur et toute la capacité d’amour de cet homme qui se laisse faire et dont le regard se pose sur un des malfaiteurs au cœur repentant pour lui dire : « Aujourd’hui, tu seras avec moi en paradis » (Lc 23, 43). C’est la réalisation de la promesse d’une présence intime : « Là où je suis, je veux qu’ils soient avec moi. Moi en eux, eux en moi » (Jn 17, 24). La croix, épousée par un mécréant, nous révèle jusqu’où l’Amour peut attendre le consentement humain pour agir. Cela nous dit aussi que nous avons le droit de vivre avec nos limites et nos incapacités et, tels que nous sommes : Dieu nous aime passionnément.

Faut-il attendre de comprendre la croix avant de l’embrasser ? La croix, dans nos vies, est inévitable. Chaque souffrance causée par la maladie, le deuil, les échecs, les pertes, les ruptures, les cataclysmes naturels ou provoqués, les pandémies comme celle de la COVID-19 sont toujours des sources de renouvellement, de croissance, de fraternité, de dépassement de soi. Ce sont là des situations qui engendrent la peur, l’angoisse, la paralysie mais regardées avec les yeux de Dieu, elles deviennent buisson ardent d’où sort une parole de vie. Elles sont aussi des chemins d’apprentissage à l’abandon, de lâcher prise et de résurrection. La souffrance peut, et cela dépend de ce que nous en faisons, transfigurer notre vie ordinaire, inodore et sans saveur. Celle ou celui qui regardera la Croix de Jésus la verra radieuse et incandescente. Ainsi devient la croix dans nos vies.

Claire Dumont, fdls

À relire et à méditer... peut-être !    LA CROIX ET NOUS    UN CHEMIN DE CROIX  ACTUALISÉ ET VIVIFIANT

Faire découvrir la Sagesse

Outre ses participations à plusieurs activités reliées au lancement du livre Une bible des femmes, au cours de l’année 2019, Sr Pierrette Daviau, fdls, a eu à écrire quelques textes sur la « Sagesse » pour des publications numériques.

La plus récente est celle dans le journal Réformés, une publication européenne de la Conférence des Églises Reformées romandes (CER). Cette organisation vise entre autres, à « encourager le témoignage commun de l’Évangile et faire rayonner la foi chrétienne reformée en Suisse francophone et au Tessin, à promouvoir des entreprises communes dans ce sens… »

L’article intitulé « La Sagesse créatrice, action de Dieu au féminin » fait notamment référence à la spiritualité écologique, dont le pape François parle dans Laudato Si. Sr Pierrette écrit « Cette spiritualité écologique invite à utiliser tout notre potentiel humain pour proclamer avec les créatures animées ou inanimées la puissance et la gloire infinie de la Sagesse créatrice. » Pour lire l’article dans son intégralité, cliquez ici. (https://www.reformes.ch/religions/2019/10/la-sagesse-creatrice-action-de-dieu-au-feminin-reformes-novembre-2019-bible) Vous pouvez également découvrir cette publication en allant directement sur son site.( https://www.reformes.ch/source/reformes-le-journal)

À visiter : http://www.sagesse.ca/francais/cms/article-4677-quarante-ans-de-marche-et-d-esperance.html
                        https://www.sagesse.ca/francais/cms/article-4659-congres-de-la-sitp.html

150 numéros de L’Autre Parole

Sr Pierrette Daviau a également contribué à la sortie du 150e numéro de la publication L’Autre Parole, issu d’une collective féministe et chrétienne du même nom, qui existe depuis 1976 au Québec. Cette collective regroupe des femmes de tous âges et de tous horizons et travaille à « nous réapproprier la tradition chrétienne, ses pratiques et ses discours; à nous inscrire dans des réseaux de solidarité avec des personnes en quête de justice et d’égalité. »

Cette édition revêt un caractère symbolique en franchissant le cap des 150 numéros, publiés en 43 années d’existence, sous format papier d’abord, avant de devenir une publication virtuelle gratuite. Lorsqu’on réalise qu’il est le fruit d’un travail bénévole et de militantisme, on ne peut que saluer tout le travail accompli par ces bâtisseuses.

Depuis des années , Sr Pierrette Daviau a contribué de multiples façons à L’autre Parole .
Vous pouvez accéder à cette publication intitulée La Sagesse incarnée.
ici. (https://www.lautreparole.org/wp-content/uploads/2019/12/Lautre_Parole_no_150_hiver_2019-20.pdf)

*********************************************************************

Un calendrier 2020 qui fait sourire

La distribution en début d’année du calendrier bilingue 2020 a apporté une touche d’humour sur un sujet majeur pour la congrégation : la reconfiguration des Filles de la Sagesse du Canada et des États-Unis. Les commentaires enthousiastes des sœurs des deux côtés de la frontière ont confirmé l’intuition de départ de sœur Claudette Danis sur la pertinence de cette initiative.

LE CALENDRIER

« Lors d’une des premières rencontres sur la reconfiguration, j’ai souligné avoir de nombreuses idées folles sur ce projet », raconte d’un ton espiègle, Sr Claudette Danis, reconnue pour son talent artistique.  « J’avais le goût de partager mes impressions sous une forme humoristique pour apporter une autre vision sur la situation. »

Force est d’admettre en voyant le résultat que l’objectif a été atteint.  Les dessins créés par l’artiste avec quelques mots simples traduisent bien l’état d’esprit ressenti par bon nombre de sœurs devant le défi de la reconfiguration. « C’est une façon de revenir à la source de ce que nous sommes, toutes des Filles de la Sagesse », souligne Sr Claudette.

Les échos des sœurs, peu importe où elles se trouvent, abondent tous dans le même sens. On trouve le calendrier « fantastique, original, super beau et inspirant » pour la démarche en cours. « J’adore la façon dont il relie les États-Unis et le Canada tout au long de l’année. C’est édifiant! » Parmi les autres commentaires, on en retrouve sur la qualité des dessins du calendrier et sur l’appréciation de l’initiative. « C’est gentil de la part de nos sœurs canadiennes de nous offrir un tel calendrier. »

Comme quoi, en laissant libre cours à l’ouverture d’esprit et à la créativité, il est possible de réaliser de bien belles choses…

Autreas articles: A VOUS LA PAROLE
LA SOUFFRANCE: la fuir ou la bénir ?
LA SAGESSE ET LA COVID-19
Faire découvrir la Sagesse
Un calendrier 2020 qui fait sourire
Synode sur l'Amazonie
ÉVÉNEMENT SEDER -Témoignage de Marie-Angèle
Père Yves Girard rencontre Claire Dumont
FEMME DEBOUT AUX FRONTIÈRES
Rencontre ADLS - Commentaires
Quelques nouvelles
de Saint-Laurent sur Sèvre
Le Blog de la Sagesse
Le Blog de la Sagesse
Les Ami(e)s de la Sagesse
Site des Ami(e)s de la Sagesse
Liens externes
FDLS International
FDLS International FDLS International Développement et Paix
Centre Justice et Foi Église Verte Entraide Missionnaire Conférence Religieuse Canadienne

Newsletter

Navigateurs: Internet Explorer version 10 et +, Firefox et Chrome | Copyright: Filles de la Sagesse Canada 2005-2014
| BRÊVES ET ACTUALITÉS || A VOUS LA PAROLE || BABILLARD || MANIFESTE |
| LEADERSHIP PROVINCIAL || VIE CONSACRÉE || ANIMATION VOCATIONNELLE || NOS FONDATEURS || UN PEU D HISTOIRE |
| PRIER LA SAGESSE || TEXTES DE SAGESSE || FORMATION PERMANENTE || LA SAGESSE APPELLE |
| JPIC || SERVICE INTERNATIONAL || UNANIMA |
| DIAPORAMAS || BIBLIOGRAPHIE || LIENS |