BRÊVES ET ACTUALITÉS

La sagesse en temps de crise

Il est important que nous prêtions attention à notre santé, non seulement physique, mais aussi spirituelle et éthique.

En ces temps difficiles, nous découvrons une sagesse dont nous avions besoin depuis le début, et cette sagesse est que nous sommes tous connectés. Nous ne sommes pas séparés. Nous avions l'habitude de penser que nous attrapions des maladies en tant qu'individus: "Je suis malade; vous ne l'êtes pas." Mais maintenant, nous réalisons que non, nous contractons des maladies en tant qu'individus faisant partie d'une famille faisant partie de villes, et de villes faisant partie d'États et de nations. Nous réalisons maintenant que notre espèce entière peut être infectée, que le globe tout entier peut être changé à cause de notre interconnexion.

C'est peut-être aussi une occasion pour nous de nous informer sur certains autres virus qui se propagent et causent des dommages encore plus importants, sans être reconnus: les virus sociaux et spirituels qui se propagent parmi nous d'individu à individu, de génération en génération, et ne sont pas nommés. Nous ne nous organisons pas contre eux, alors ils continuent de se propager et de provoquer toutes sortes de maladies et de décès. Virus sociaux et spirituels comme le racisme, la suprématie blanche, la suprématie humaine, la suprématie chrétienne, toute forme d'hostilité qui se propage, basée sur les préjugés et la peur.

Que se passerait-il si nous disions, aussi passionnés que nous sommes par le test de dépistage du coronavirus, que nous voulions tous nous être testés pour ces virus sociaux et spirituels qui pourraient se cacher en nous?  Quand je suis en présence de quelqu’un, je peux lui infliger en quelque sorte ce virus. Je le fais souffrir. Quelle formidable opportunité pour nous de dire et de commencer à prier pour que nous soyons guéris et nettoyés, non seulement d'un virus physique, mais de ces autres virus invisibles qui sont une partie si énorme et dévastatrice de l'histoire humaine.                    

Durant cette pandémie, beaucoup d'entre nous sont nostalgiques de l'ancienne normalité. Nous voulons revenir à notre café préféré, notre restaurant préféré, notre service religieux. Et bien sûr, il n'y a rien de mal à ces désirs. Mais, si nous sommes sages en ce moment, nous ne reviendrons pas sans réfléchir à nos anciennes habitudes parce qu’elles comportaient des problèmes que beaucoup d'entre nous ignoraient ou préféraient ignorer.

La vieille normalité, telle que perçue aujourd'hui, n'était ni géniale, ni parfaite, ni même reflet d’un amour universel. Alors que nous ressentons de l'inconfort, commençons à mettre en place un monde nouveau qui remédie aux faiblesses et aux problèmes de nos communautés et sociétés actuelles. Si nous sommes sages, nous ne reviendrons pas en arrière; la vie/Vie nous pousse vers l'avant.

Passerelle vers l'action et la contemplation:

Quel mot ou expression résonne en moi ou me met au défi?

Qu’elle invitation m’est faite de grandir en sagesse en ce temps de crise?

Quel pas en avant sera le mien?

Prière:

Ô Dieu d’amour, merci de vivre et d'aimer en nous et à travers nous. Puisse tout ce que nous faisons découler de notre connexion profonde avec toi et avec tous nos frères et sœurs en humanité ainsi qu’avec la Création. Aide-nous à devenir un peuple qui partage les fardeaux des uns des autres. Ouvre nos cœurs à cette occasion qui nous est donnée de renouveler nos façons de vivre l’interdépendance. Écoute les désirs de nos cœurs pour notre propre guérison et celle de notre monde. [Ajouter ses propres intentions.]  Nous t’offrons notre prière au nom de tous nos sœurs et frères de la Terre, en ton Fils Jésus. Amen.

Libre traduction et adaptation d’un extrait de « We Are All Connected », Brian McLaren, Wisdom in Times of Crisis (Center for Action and Contemplation: 2020).

Vidéo en anglais sur YouTube  

La doyenne des Filles de la Sagesse au Canada célèbre ses 110 ans!

Lorsqu’on naît en 1910, on ne s’imagine pas être toujours de ce monde pour manger son gâteau d’anniversaire 110 ans plus tard ! Sr Rosalie Gaukler a réussi cet exploit le 13 juin dernier entouré des cinq membres de la communauté, à Edmonton.

Dans le contexte des restrictions reliées à la COVID-19, les organisatrices de la fête ont « modéré leurs transports. » Cela allait aussi de soi lorsqu’on connaît la personne fêtée « qui n’aurait pas trop apprécié l’esbroufe », mentionne Sr Diane Thibodeau.

Pour marquer cette journée spéciale, un gâteau anniversaire a été préparé par la première cheffe cuisinière de la résidence. Fidèle à elle-même, Sr Rosalie s’est exclamée « You shouldn’t have gone through all this trouble. » (Il ne fallait pas vous donner tant de peine.)  

Au cours de ce moment spécial, on a lu à la doyenne des Filles de la Sagesse du Canada, les messages des cartes anniversaires reçues. Ce fut aussi l’occasion de partager quelques anecdotes. Personne n’a trouvé à redire lorsque Sr Rosalie a montré quelques signes de somnolence pendant la dégustation, d’autant plus qu’on avait dû mettre un terme à sa sieste un peu trop tôt.

Quoiqu’il en soit, ce fut, un beau moment festif qui, en cette période de confinement, a enthousiasmé les organisatrices. « Est-ce folie de prédire que nous pourrions possiblement sonner ses 111 ans l'an prochain ? »

Légendes

Photo 1
La communauté locale des Filles de la Sagesse du Canada à Edmonton a vécu un beau moment d’allégresse. On reconnaît de gauche à droite et debout, les sœurs Diane Thibodeau, Harriet Hermary, Helen et Eleanora Baier, puis assises, les sœurs Margaret Suntjens et la vedette du jour, Rosalie Gaukler.
Photo 2
Sr Eleanora lit à Sr Rosalie le message d’une des cartes de vœux reçues à l’occasion de son 110e anniversaire de naissance.
Photo 3
Au moment de la dégustation du gâteau anniversaire, on retrouve à la table, trois des sœurs de la communauté d’Edmonton, les sœurs Helen Baier, Margaret Suntjens et Harriet Hermary.

Un appui inconditionnel à la Déclaration de la CRC contre le racisme

... La récente déclaration de la Conférence religieuse canadienne (CRC) en fait état d’entrée de jeu, afin de rendre ce phénomène moins abstrait et éloigné de notre réalité.

Les Filles de la Sagesse du Canada appuient sans réserve cette prise de position qui ne se borne pas à dénoncer. Elle encourage à passer de la parole aux actes. « Écouter, apprendre, agir : ces trois actions doivent orienter notre travail contre le racisme », peut-on lire dans le texte officiel.

C’est dans cet esprit que les Filles de la Sagesse du Canada entendent participer, dans le respect de leurs ressources actuelles, à cette importante opération de sensibilisation et d’éducation pour contrer la discrimination et favoriser l’inclusion. Ces actions, engagements et attitudes sont au cœur de la spiritualité Sagesse de la congrégation qui promeut l’amour sans frontières. 

Outre le texte de la Déclaration de la CRC, voici deux liens intéressants qui contribuent à regarder cette situation avec d’autres perspectives.

Une page d'archives du site web Canada...

Le message vibrant de Sr Linda Joseph fdls, Provinciale de Filles de la Sagesse du Canada, souligne la richesse de l’événement de la béatification de notre Bienheureuse Fondatrice. 

«La réponse amoureuse de Marie Louise Trichet,  à la Sagesse, a donné à l’Église et à la société, une famille religieuse et a permis d’intégrer et de donner corps à une spiritualité unique dans l’histoire. » Linda Joseph, fdls

 DEUX DÉCENNIES PLUS TARD...

Bien chères Sœurs,
Il y a vingt ans, un branle-bas peu ordinaire avait lieu à Rome.[...]

Nous voici deux décennies plus tard. Quel sens voulons-nous donner à la célébration de ce 20e anniversaire? Plus que le souvenir heureux de la journée du 16 mai en 1993, le rappel de la béatification de Marie-Louise de Jésus offre à chacune l’occasion merveilleuse

- de rafraîchir son regard sur cette femme incomparable
- de découvrir quelque chose de la Sagesse
- d’approfondir un élément de notre appel à la Mission Sagesse aujourd’hui
- de rendre grâce pour le cadeau d’une nouvelle profession.

Une femme incomparable
Plusieurs choses ont été dites et écrites sur Marie-Louise de Jésus. Et qu’en serait-il si nous la contemplions, cette fois-ci, à la lumière de l’Orientation de nos Chapitres?
Pourrions-nous découvrir dans son être et dans sa vie l’œuvre de «la Sagesse libératrice et sa Présence au cœur du monde»? Trouverions-nous en elle une femme qui s’ouvre aux diverses cultures de son temps, qui sait à la fois garder les valeurs de son époque et remettre en question celles qui recèlent de «fausses sagesses»? Approchons-nous de cette femme éprise de la Sagesse et des pauvres, qui a connu un parcours extraordinaire dans son intimité avec Dieu et avec Marie, qui a intégré et promu une spiritualité nouvelle dans l’Église, qui a fondé, avec Montfort, une Congrégation non-traditionnelle. Elle peut nous apprendre les secrets de la Sagesse…

Le trésor de la Sagesse
Depuis quelques années, certaines «images de la Sagesse» ont été présentées dans la Congrégation et ont permis d’approfondir des aspects inédits de la spiritualité. Plusieurs d’entre elles nous viennent du Premier Testament; elles ont le mérite de mettre en valeur des dimensions, souvent insoupçonnées, qui trouvent leur pleine réalisation dans la Sagesse incarnée. Si le temps accordé à cette réflexion est précieux, les moments de contemplation le sont davantage. En plus d’ «élargir l’espace de la tente» de nos connaissances, ces images visent surtout à éveiller notre désir de la Sagesse et de notre proximité avec elle, à la voir en Dieu mais aussi à la découvrir présente, agissante dans l’univers comme dans les réalités les plus humbles de notre vie. Loin de nous renfermer sur nous-mêmes, elles nous poussent donc à un engagement concret, à notre portée, dans les milieux où nous sommes. La Sagesse est un trésor à rechercher, à chérir, à partager!

La Mission Sagesse aujourd’hui
Une des grâces des Chapitres et de la nouvelle Règle de Vie est certainement celle d’affermir notre identité comme Fille de la Sagesse et de nous faire cheminer, à la suite de Fondateurs, dans notre engagement au sein de l’Église comme de la société. Aujourd’hui plus que jamais, nous sommes conscientisées au fait de notre connexion vitale à la planète et à toute personne qui l’habite, comme à notre responsabilité sociale, personnelle et collective pour le respect de la vie. Fidèle à l’intuition première, notre appel à la Mission reste double. Il invite à la rencontre de «la Sagesse libératrice» et en même temps, il nous lance «au cœur du monde sur les voies de l’interculturalité». Où se trouve le cœur du monde, sinon là où nous sommes? La Mission Sagesse est toujours à notre portée!

Une profession
Dans le rayonnement de la fête du 16 mai, un cadeau nous sera donné! La Congrégation et, d’une façon particulière, la Province du Canada, accueilleront dans leurs rangs une nouvelle professe, Jennifer Cortez, le 19 mai prochain. Comment ne pas voir dans cet événement le sourire de Marie-Louise et celui de Montfort! «Non, le bras de Dieu n’est pas raccourci… Ne craignez donc point, petit troupeau…», nous redit Marie-Louise (Lettre 18).   

Plus de deux cent cinquante ans après son décès, Marie-Louise nous pousse encore de l’avant! Elle nous invite à faire confiance, à garder «l’esprit primitif», à répondre à l’appel des pauvres et de la Sagesse. Ses dernières paroles nous touchent toujours: «Ce faisant, elles seconderont mes désirs, elles feront ce que Dieu m’a fait la grâce de pratiquer pendant que j’ai été sur la terre, et elles accompliront la dernière volonté d’une Mère qui les a toujours aimées, qui les aime encore et les aimera et ne les oubliera point après sa mort.» (Testament)

Rendons grâce pour le cadeau extraordinaire qu’est Marie-Louise de Jésus, ainsi que pour la chance que nous avons de la «redécouvrir pour la première fois»! Remercions pour le feu qui brûle au cœur des Filles de la Sagesse depuis 1703, pour le soin que cette fondatrice hors-cadres continue d’assurer à sa Congrégation. Sa réponse amoureuse à la Sagesse a donné à l’Église et à la société une famille religieuse et a permis d’intégrer et de donner corps à une spiritualité unique dans l’histoire.

Affection,

Linda Joseph, fdls
Responsable provinciale
Et les membres du Conseil provincial

  Version anglaise ici 

Pages d'Archives: Bienvenue à la Sagesse, Jennifer !

Cliquer ici pour la vidéo  ici  pour les photos

SOUS LE SOUFFLE DE LA BÉNÉDICTION

Une expérience de forte densité a été vécue le 13 mars dernier,
à l’occasion des noces de diamant de Sœur Elaine Renaud, fdls.

Sous le thème « LA BÉNÉDICTION », douze Filles de la Sagesse se sont mises en marche allègrement vers une salle réservée pour cette occasion spéciale. Le rassemblement débute par un moment de recueillement :

  • ​ une « mise en présence de l’Amour »,
  • suivi du Partage du pain
  • puis de l’Action de grâce.

Cette troisième étape invitait le groupe à se déplacer vers la salle communautaire de la Jubilaire.

ACCUEILLIR LA BÉNÉDICTION, l’intérioriser.

Le thème « La bénédiction », retenu pour la circonstance, éclairait la démarche proposée par Sr Lucille Deschênes, fdls. Elle a su explorer toutes les avenues pour qu’un SEUL SOUFFLE enveloppe les diverses étapes. 

Voir l'Album Photos

Dès l’arrivée dans la salle désignée pour la célébration, une exposition d’affiches parsemées ici et là s’offrait aux regards émerveillés : véritable galerie d’art réalisée par Sr Madeleine Malette, fdls. Après avoir pris le temps d’admirer et de rire, progressivement, nous nous sommes assises et laissées ravir par une affirmation clef mise au mur sous nos yeux et dédiée à la FÊTÉE DU JOUR …

« Chère Elaine, puisses-tu être introduite, au-delà d’un prélude,
En cette Présence d’Amour qui, sans cesse,
Te nomme et te crée, comme au premier matin ! »

De légères flammes jaillissant de lampions dispersés sur la table laissaient percevoir le Souffle intérieur qui nous pénétrait déjà discrètement. L’introduction des étapes proposées par Sr Lucille orientait l’assemblée vers une expérience à vivre.

Pour nous aider à mieux saisir la sens du mot « bénédiction », les responsables de l’animation avaient invité Sr Claire Dumont, fdls. Son exposé de qualité nous donne le goût de bénir et de nous laisser bénir ! Ne sommes-nous pas toutes bénies de Dieu, Présence et Fécondité ? La remontée de quelques réflexions a suscité le désir de nous approprier le texte afin de mieux l’intérioriser.

PARTAGER LA BÉNÉDICTION, la déguster

Cette communion à la Parole de bénédiction s’est élargie au repas partagé autour d’une table agréablement décorée par Sr Suzanne Chassé, fdls. Sr Francine Gauthier, fdls, nous invite à entourer et bénir la table. Un menu exceptionnel, planifié en collaboration avec l’équipe de la cuisine, nous fut ensuite servi. Levée des coupes de vin, appréciation du menu, éclats de joie, chant, farandole : autant d’excellents ingrédients de fraternité !

RENDRE GRÂCE POUR LA BÉNÉDICTION : se l’offrir

Cette fraternité sera ressentie et s’exprimera en action de grâce. La communauté confiée à la responsabilité de Sœur Elaine Renaud accueillera le groupe dans ses locaux. Nos consœurs de la communauté La Rochelle ont harmonisé leurs talents pour créer l’ambiance requise. Musique, présentation des vœux illustrés, entrecoupés du refrain : « Magnificat ! Magnificat ... » unifient cœurs et esprits. Chacune explique sommairement la bénédiction visuelle qu’elle remet à la Jubilaire.

Puis à notre demande, Sr Elaine nous révèle quelques bénédictions qu’elle a reçues pendant ces 60 années de vie consacrée. Moment de partage fort touchant !

Sous le Souffle de la BÉNÉDICTION à toutes les étapes, Sœur Elaine Renaud a été interpellée. De cœur, d’esprit et de corps, elle a su danser avec élégance, se laissant porter par le rythme proposé.

Bénie sois-tu, bien chère Elaine, par cette bénédiction présente dès le début de la création.

«Que Dieu te garde au creux de sa main!»
(bénédiction irlandaise)

 

Par Soeurs Hélène Laverdure et Marie-Claire Pelletier

Photos: Madeleine Malette,fdls                             Album Photos     Fichier PDF

Nous avions avec nous en ce beau jour de fête, une amie de Sr Elaine, Sr Claudette Clément, fdls.
Nous sommes très reconnaissantes de sa présence, sachant qu’elle réjouirait grandement Elaine.

La Communauté La Rochelle reconnaît aussi que chacun de ses membres a contribué au succès
de la fête ! Toutes n’avaient pas la même disponibilité étant prises ailleurs.
Nous sommes reconnaissantes que Sr Francine Gauthier ait eu la liberté de nous aider,
de même que Sr Louiselle Matte, qui comme toujours a mis la main à la pâte, fort discrètement.
Mille mercis !
 

Des fêtes jubilaires placées sous le signe de la reconnaissance et de la fraternité

Récemment a eu lieu des deux côtés de la frontière canado-américaine, des fêtes communautaires pour souligner les jubilaires de plusieurs Filles de la Sagesse. Ce fut de bien beaux moments de reconnaissance, de grâces et de joie pour les jubilaires et aussi pour toutes les personnes qui ont célébré avec elles, ce nouveau cap dans leur vie religieuse.

Ainsi le 2 février à Montréal, dans l’attente d’une célébration officielle prévue plus tard, la communauté FDLS 3ième C  au 5655 de Salaberry fêtait discrètement le jubilé de Diamant (60 ans) de Sr Élaine Renaud. Au même moment, la communauté Accueil à Ottawa soulignait les 60 ans de vie religieuse des sœurs Desneiges Giroux, Beverly Green, Eileen Mathieu, Lillian Clark et Claudette Clément. Les festivités revêtaient un caractère spécial avec le jubilé d’Albâtre (75 ans) de Sr Agathe Leclair. et le jubilé de Platine (70 ans)  de Sr Alberte Lalonde.

ALBUM PHOTOS

Comme à chaque année, la fête des jubilaires a fait découvrir le long parcours de chacune et la nature de ses engagements, de véritables exploits qui ont suscité fierté et émotions, de part et d’autre. C’était l’occasion de rendre grâces avec chacune d’elles pour leur vie donnée à la Sagesse. Puis, au cours du repas festif, l’émerveillement des participantes s’est transformé en joyeux échanges.  

Photos : Cécile Malette, Denise Renaud, Madeleine Tessier

_______________________________________

Une jubilaire américaine fêtée en présence
de deux Filles de la Sagesse du Canada

De l’autre côté de la frontière, plus particulièrement du côté du Maine, dans la ville de Madawaska,
située à quelques minutes à peine d’Edmundston au Nouveau-Brunswick....

Lire la suite »»»»»

Retour sur une expérience enrichissante à la session de Formation internationale montfortaine (FIM)

Membre de l’équipe d’animation de la session de Formation internationale Montfortaine (FIM) anglophone, Sr Diane Thibodeau, fdls, est revenue enchantée de son expérience. « Ce fut l’occasion pour tous les participants, des personnes très engagées et actives dans leur pays respectif, de se donner un temps de réflexion, un moment de recul pour donner du souffle à leur mission. »

Dans son rôle de « grande sœur » et d’accompagnatrice auprès des religieuses participantes, Sr Diane souligne le climat convivial et très chaleureux durant toute la session qui a duré six semaines. « J’ai ressenti toute la sincérité de l’engagement des participants et le sérieux investi dans la démarche proposée pour cette session. »

La formation de cette année reprenait les éléments de la préparation à la consécration de Jésus par Marie.  À savoir, la connaissance de soi (Jos van den Bergh, smm de la Belgique), la connaissance de Marie (Olivier Maire, smm de la France), la connaissance de Jésus-Christ (Marie-Reine Gauthier, fdlS du Canada, actuellement conseillère générale en France).

Une semaine de pèlerinage

La session qui a débuté le 14 avril dernier (dimanche des Rameaux) a pris fin à la mi-mai. Elle a été enrichie par une semaine de pèlerinage à Lourdes. Les organisateurs de la session FIM ont en effet profité de la tenue du pèlerinage annuel montfortain pour l’intégrer à la session. Pas moins de six autobus partant de St-Laurent-sur-Sèvre ont formé la caravane du pèlerinage 2019. À la lumière des commentaires de Sr Diane, ce fut un élément très fécond et stimulant pour tous les participants.

Cette dernière a été impressionnée entre autres, par la gentillesse et l’accueil amical des personnes présentes tout au long de ce parcours. « Lors des arrêts, des bénévoles s’empressaient de s’installer entre deux autobus pour nous offrir café, chocolat chaud et brioches. » La session de formation incluait également deux escapades, l’une à La Rochelle et l’autre à Poitiers. Elle s’est terminée par une semaine de retraite, prêchée par le P. Mario Belloti, smm.

Une expérience inoubliable

« Je suis revenue de cette session FIM le cœur gonflé. J’ai vécu de beaux moments avec tous les participants. Je les porte dans mon cœur et j’espère qu’ils sauront se donner des temps d’arrêt dans leur vie quotidienne trépidante pour nourrir leur passion montfortaine et poursuivre leurs réflexions », mentionne Sr Diane Thibodeau.

La session de Formation Internationale Montfortaine (FIM) rassemblait à Saint Laurent-sur Sèvre, 24 participants provenant de nombreux pays : Philippines, Inde, Indonésie, Papouasie, Malaisie, Malawi, Irlande et l’Italie. Ils représentaient les Filles de la Sagesse (sept personnes incluant un Ami de la Sagesse), les Frères de Saint Gabriel (huit participants incluant un associé) et les Missionnaires Montfortains (neuf personnes incluant une collaboratrice).

L’équipe d’animation était composée en plus de Sr Diane Thibodeau, fdls, du Père Arnold SUHARDI, smm, premier responsable (Indonésie), du Fr. Maurice HERAULT, sg (France) et du Fr. Christian BIZON,  sg (France). Sœur Diane était la seule représentante du Canada.

Source et autres photos

Autreas articles: BRÊVES ET ACTUALITÉS
La sagesse en temps de crise
La doyenne des Filles de la Sagesse au Canada célèbre ses 110 ans!
Un appui inconditionnel à la Déclaration de la CRC contre le racisme
5 juin - Journée mondiale de l'environnement
SINCÈRES CONDOLÉANCES...
Une page d'archives du site web Canada...
Hommage au personnel de Maison Accueil-Sagesse
SOUS LE SOUFFLE DE LA BÉNÉDICTION
Une jubilaire américaine fêtée en présence de deux Filles de la Sagesse du Canada
Des fêtes jubilaires placées sous le signe de la reconnaissance et de la fraternité
Le Blog de la Sagesse
Le Blog de la Sagesse
Les Ami(e)s de la Sagesse
Site des Ami(e)s de la Sagesse
Liens externes
FDLS International
FDLS International FDLS International Développement et Paix
Centre Justice et Foi Église Verte Entraide Missionnaire Conférence Religieuse Canadienne

Newsletter

Navigateurs: Internet Explorer version 10 et +, Firefox et Chrome | Copyright: Filles de la Sagesse Canada 2005-2014
| BRÊVES ET ACTUALITÉS || A VOUS LA PAROLE || BABILLARD || MANIFESTE |
| LEADERSHIP PROVINCIAL || VIE CONSACRÉE || ANIMATION VOCATIONNELLE || NOS FONDATEURS || UN PEU D HISTOIRE |
| PRIER LA SAGESSE || TEXTES DE SAGESSE || FORMATION PERMANENTE || LA SAGESSE APPELLE |
| JPIC || SERVICE INTERNATIONAL || UNANIMA |
| DIAPORAMAS || BIBLIOGRAPHIE || LIENS |