BRÊVES ET ACTUALITÉS

SOUS LE SOUFFLE DE LA BÉNÉDICTION

Une expérience de forte densité a été vécue le 13 mars dernier,
à l’occasion des noces de diamant de Sœur Elaine Renaud, fdls.

Sous le thème « LA BÉNÉDICTION », douze Filles de la Sagesse se sont mises en marche allègrement vers une salle réservée pour cette occasion spéciale. Le rassemblement débute par un moment de recueillement :

  • ​ une « mise en présence de l’Amour »,
  • suivi du Partage du pain
  • puis de l’Action de grâce.

Cette troisième étape invitait le groupe à se déplacer vers la salle communautaire de la Jubilaire.

ACCUEILLIR LA BÉNÉDICTION, l’intérioriser.

Le thème « La bénédiction », retenu pour la circonstance, éclairait la démarche proposée par Sr Lucille Deschênes, fdls. Elle a su explorer toutes les avenues pour qu’un SEUL SOUFFLE enveloppe les diverses étapes. 

Voir l'Album Photos

Dès l’arrivée dans la salle désignée pour la célébration, une exposition d’affiches parsemées ici et là s’offrait aux regards émerveillés : véritable galerie d’art réalisée par Sr Madeleine Malette, fdls. Après avoir pris le temps d’admirer et de rire, progressivement, nous nous sommes assises et laissées ravir par une affirmation clef mise au mur sous nos yeux et dédiée à la FÊTÉE DU JOUR …

« Chère Elaine, puisses-tu être introduite, au-delà d’un prélude,
En cette Présence d’Amour qui, sans cesse,
Te nomme et te crée, comme au premier matin ! »

De légères flammes jaillissant de lampions dispersés sur la table laissaient percevoir le Souffle intérieur qui nous pénétrait déjà discrètement. L’introduction des étapes proposées par Sr Lucille orientait l’assemblée vers une expérience à vivre.

Pour nous aider à mieux saisir la sens du mot « bénédiction », les responsables de l’animation avaient invité Sr Claire Dumont, fdls. Son exposé de qualité nous donne le goût de bénir et de nous laisser bénir ! Ne sommes-nous pas toutes bénies de Dieu, Présence et Fécondité ? La remontée de quelques réflexions a suscité le désir de nous approprier le texte afin de mieux l’intérioriser.

PARTAGER LA BÉNÉDICTION, la déguster

Cette communion à la Parole de bénédiction s’est élargie au repas partagé autour d’une table agréablement décorée par Sr Suzanne Chassé, fdls. Sr Francine Gauthier, fdls, nous invite à entourer et bénir la table. Un menu exceptionnel, planifié en collaboration avec l’équipe de la cuisine, nous fut ensuite servi. Levée des coupes de vin, appréciation du menu, éclats de joie, chant, farandole : autant d’excellents ingrédients de fraternité !

RENDRE GRÂCE POUR LA BÉNÉDICTION : se l’offrir

Cette fraternité sera ressentie et s’exprimera en action de grâce. La communauté confiée à la responsabilité de Sœur Elaine Renaud accueillera le groupe dans ses locaux. Nos consœurs de la communauté La Rochelle ont harmonisé leurs talents pour créer l’ambiance requise. Musique, présentation des vœux illustrés, entrecoupés du refrain : « Magnificat ! Magnificat ... » unifient cœurs et esprits. Chacune explique sommairement la bénédiction visuelle qu’elle remet à la Jubilaire.

Puis à notre demande, Sr Elaine nous révèle quelques bénédictions qu’elle a reçues pendant ces 60 années de vie consacrée. Moment de partage fort touchant !

Sous le Souffle de la BÉNÉDICTION à toutes les étapes, Sœur Elaine Renaud a été interpellée. De cœur, d’esprit et de corps, elle a su danser avec élégance, se laissant porter par le rythme proposé.

Bénie sois-tu, bien chère Elaine, par cette bénédiction présente dès le début de la création.

«Que Dieu te garde au creux de sa main!»
(bénédiction irlandaise)

 

Par Soeurs Hélène Laverdure et Marie-Claire Pelletier

Photos: Madeleine Malette,fdls                             Album Photos     Fichier PDF

Nous avions avec nous en ce beau jour de fête, une amie de Sr Elaine, Sr Claudette Clément, fdls.
Nous sommes très reconnaissantes de sa présence, sachant qu’elle réjouirait grandement Elaine.

La Communauté La Rochelle reconnaît aussi que chacun de ses membres a contribué au succès
de la fête ! Toutes n’avaient pas la même disponibilité étant prises ailleurs.
Nous sommes reconnaissantes que Sr Francine Gauthier ait eu la liberté de nous aider,
de même que Sr Louiselle Matte, qui comme toujours a mis la main à la pâte, fort discrètement.
Mille mercis !
 

Une jubilaire américaine fêtée en présence de deux Filles de la Sagesse du Canada

De l’autre côté de la frontière, plus particulièrement du côté du Maine, dans la ville de Madawaska,  on organisait une fête pour le jubilé de Chêne (80 ans) de Sr Aurélie Michaud (Thérèse). Doyenne des Filles de la Sagesse des États-Unis, âgée de 98 ans, celle-ci entretient encore plusieurs correspondances et anime un groupe de prière.

Organisée par les sœurs Joann et Jackie Ayotte de Sainte-Agathe (Maine), cette fête a commencé par une célébration à la paroisse de Madawaska où Sr Aurélie a été impliquée et vit toujours aujourd’hui, dans un foyer. Quelque 80 personnes de sa famille et des amis ont par la suite pris la route vers Sainte-Agathe pour aller festoyer au sous-sol de l’église.

C’est avec enthousiasme que les sœurs Rachel Lajoie et Rachel Morency, Filles de la Sagesse du Canada, résidant à Edmundston, ont participé à ces festivités. Il faut dire que la relation fraternelle entre les Filles de la Sagesse des deux côtés de la frontière dans cette région, ne date pas d’hier. La proximité permet aux deux sœurs Rachel d’aller visiter régulièrement Sr Aurélie. Les deux autres Filles de la Sagesse du Canada vivant dans la région, sœur Denise Hébert et sœur Nicole Rousse étaient de tout cœur avec la jubilaire, à défaut de pouvoir être présentes.

Des fêtes jubilaires placées sous le signe de la reconnaissance et de la fraternité

Récemment a eu lieu des deux côtés de la frontière canado-américaine, des fêtes communautaires pour souligner les jubilaires de plusieurs Filles de la Sagesse. Ce fut de bien beaux moments de reconnaissance, de grâces et de joie pour les jubilaires et aussi pour toutes les personnes qui ont célébré avec elles, ce nouveau cap dans leur vie religieuse.

Ainsi le 2 février à Montréal, dans l’attente d’une célébration officielle prévue plus tard, la communauté FDLS 3ième C  au 5655 de Salaberry fêtait discrètement le jubilé de Diamant (60 ans) de Sr Élaine Renaud. Au même moment, la communauté Accueil à Ottawa soulignait les 60 ans de vie religieuse des sœurs Desneiges Giroux, Beverly Green, Eileen Mathieu, Lillian Clark et Claudette Clément. Les festivités revêtaient un caractère spécial avec le jubilé d’Albâtre (75 ans) de Sr Agathe Leclair. et le jubilé de Platine (70 ans)  de Sr Alberte Lalonde.

ALBUM PHOTOS

Comme à chaque année, la fête des jubilaires a fait découvrir le long parcours de chacune et la nature de ses engagements, de véritables exploits qui ont suscité fierté et émotions, de part et d’autre. C’était l’occasion de rendre grâces avec chacune d’elles pour leur vie donnée à la Sagesse. Puis, au cours du repas festif, l’émerveillement des participantes s’est transformé en joyeux échanges.  

Photos : Cécile Malette, Denise Renaud, Madeleine Tessier

_______________________________________

Une jubilaire américaine fêtée en présence
de deux Filles de la Sagesse du Canada

De l’autre côté de la frontière, plus particulièrement du côté du Maine, dans la ville de Madawaska,
située à quelques minutes à peine d’Edmundston au Nouveau-Brunswick....

Lire la suite »»»»»

Journée internationale des femmes

 8 MARS 2020  

« Une femme parfaite, qui la trouvera ? 
Elle a bien plus de prix que les perles ! »

(Proverbes 31, 10)

« Il y a quelques années, dans une petite chapelle de Bretagne,
près de Sainte-Anne d’Auray,
j’ai trouvé une prière qui m’a vraiment touchée.
Sans nom d’auteur ni de provenance,
Notre Dame du fond des âges était là pour moi.»

Aujourd’hui, à l’occasion du Jour de la Femme,
j’ai le goût de présenter cette prière et la titrer : Notre Dame des Situations.


Marie demeure LA FEMME de l’histoire. Elle n’est en rien cette petite fille cachée, soumise, sans histoire.
Elle est cette femme de tous les âges, de toutes les situations, de toutes les audaces
à qui nous pouvons parler de ses nombreuses sœurs en humanité.

Par cette humble prière, je veux rejoindre en ce 8 mars,
Les Femmes de tous les âges, de toutes les audaces, dans toutes les situations.
Et je te salue, toi, femme d’Océanie, d’Asie, d’Europe, d’Amérique, d’Afrique !


Que les mots de Fierté, Fraternité, Dignité
nous rejoignent  et nous libèrent
des jougs qui sont contraires à la vie. 

                                                                                                                   Claire Dumont, fdls

 

Le comité Justice Paix et Intégration de la Création des Filles de la Sagesse de la Colombie ont préparé
une réflexion sur les Femmes en Colombie ainsi qu'une prière
pour la journée internationale des femmes.

Pour comprendre le langage féminin, verbal et non verbal, dans toute sa splendeur, approchons-nous de la femme modèle par excellence, la Vierge Marie. Elle est gestionnaire de la vie, annonciatrice de la Bonne Nouvelle, défenseure de la Justice, femme du peuple, femme solidaire, missionnaire, fidèle… ; elle nous enseigne jour après jour quelle est en réalité la mission de la femme dans le monde. 

POUR PARTAGER ET CÉLÉBRER AVEC NOUS, TÉLÉCHARGER LE FICHIER PDF... 

réflexion préparée par les Filles de la Sagesse de la Colombie

---------------------------------------------------------------------

Cliquer «««Le Conseil du statut de la femme (CSF) est fier de célébrer la Journée internationale des femmes et de contribuer aux échanges sur les grands enjeux d’égalité entre les femmes et les hommes. » 

Pour aller plus loin : Cliquer sur les «tags» ou «mot-clé» en bas de page ! 

Une belle « fête de famille »

Teintées de fraternité et d’interculturalité

Des rencontres réjouissantes durant la période des Fêtes

À Montréal, l’activité de retrouvailles à l’occasion de la célébration des Rois a été toute aussi appréciée. Plus d’une vingtaine de personnes ont participé à cette rencontre organisée, à Relais-Sagesse, par les sœurs de la communauté. « Nous avons vécu une très belle fête de famille des Filles de la Sagesse. Nous étions heureuses de nous retrouver et de prendre le temps de jaser ensemble », a confié Sr Céline St-Pierre, enchantée de son expérience.

Soulignant qu’il n’était pas toujours facile de se rendre visite entre elles, étant prises chacune par leur mission, Sr Céline a aimé le concept de la rencontre axée sur l’interculturalité. Elle a aussi grandement apprécié la présence de la responsable provinciale. « Nous n’avons pas la chance de la voir souvent. Elle s’est montrée comme toujours fraternelle et engagée. »

Pour Laurette Fortin, membre du comité organisateur de cette activité, c’était très stimulant de compter sur la présence de Sr Linda Joseph, qui a devancé son arrivée, planifiée pour sa visite pastorale, afin d’assister à cette rencontre.

Une touche d’interculturalité et d’écologie

Après le mot de bienvenue et les souhaits de circonstances, les participantes ont eu droit à la visite des rois mages apportant chacun leur lot de présents, des artéfacts de 14 pays différents. Dans un jeu animé par Sr Claudette Danis, l’assistance devait identifier le lieu de provenance de chaque objet. « C’était un beau clin d’œil à l’interculturalité et une façon d’approfondir notre connaissance de tous plusieurs pays où nos sœurs missionnaires ont oeuvré », fait remarquer Sr Laurette.

La présence de deux sœurs étudiantes d’Haïti et du Madagascar a donné une autre touche socio-culturelle. Sr Immaculée Beldorin a entonné un chant de son pays natal alors que Sr Yolande Soavelonirina, accompagnée de deux autres sœurs canadiennes, a chanté l’Ave Maria en malgache!

La rencontre s’est poursuivie par un échange de cadeaux offerts dans un emballage écologique. L’idée était d’amener les participantes à un détachement volontaire en se départissant d’un objet en bonne condition pour en faire bénéficier une autre. Ce fut, également, une belle façon de se sensibiliser aux principes des 5R et du mouvement en faveur de l’écologie intégrale.

La période de la collation a procuré d’agréables moments de partage fraternel. Toutes ont apprécié ce temps précieux vécu ensemble en souhaitant avoir l’occasion de refaire ce type de rencontre plus souvent.

En service ponctuel aux Philippines

Sr Diane Thibodeau a accepté d’animer la retraite des Filles de la Sagesse aux Philippines, du 19 au 25 février. Après un accueil chaleureux de Sr Liane Rainville à l’aéroport de Manille, le 4 février, Sr Diane a été touchée par le petit cérémonial d’accueil à son arrivée, en début de journée, à l’école de Quezon City.

Les professeurs et les jeunes ont profité de cette arrivée pour demander la bénédiction des sœurs. Puis vers la fin de la cérémonie, on a invité Sr Diane à se placer au centre du cercle afin de lui souhaiter la bienvenue. Ce fut un beau moment rempli de joie et d’espérance.

Si l’on se fie au programme concocté pour cette visite, Sr Diane Thibodeau ne chômera pas. En plus de l’animation, elle visitera les divers lieux d’engagement des Filles de la Sagesse à Manille et à Cébu.

Un arrêt dans un autre lieu a été annulé pour tenir compte des retombées des cendres volcaniques et des émissions sulfuriques encore trop fortes dans cette région pour y accueillir des personnes en toute sécurité. Toutefois d’autres activités viendront compenser ce changement de programme qui prévoit un retour au Canada le 3 mars prochain.

Nul doute que Sr Diane aura bien des histoires à nous raconter à son retour.  

Fête de Noël de Co-Pain de l’espoir...

Découvrir la richesse des autres

Le traditionnel souper de Noël du comité Co-Pain de l’espoir a été le théâtre de grands moments de réjouissance et de partage enrichissants. « Nous apprenons beaucoup au contact de nos invités », mentionne Sr Claudette Danis, fdls. Cette dernière apporte son coup de pouce dans les activités de ce groupe, issu du comité de pastorale du Sanctuaire Marie-Reine-des-Cœurs de Montréal.

L’événement annuel, très attendu par les personnes en situation de pauvreté et d’injustice du territoire, a été à la hauteur des attentes. L’animation offerte par les deux musiciens Angello Paquette et le père Ronald Beaulne, montfortain (à la guitare et au violon) a créé une atmosphère de fête, procurant de bien beaux moments de joie.

Après le mot de bienvenue et la prière chantée, présidée par le père Georges Madore, recteur du Sanctuaire, place à une table abondante et colorée… aux saveurs internationales à l’image d’une joyeuse assemblée aux couleurs variées. Jeux, danses, chants, sans oublier le tirage de prix de présence (il y en avait pour tout le monde) ont suivi. Ce fut une belle fête unique qui a su combler bien des solitudes, raviver la joie du partage et remplir les cœurs de l’Esprit de Noël!

Une source de découvertes

Appelée à parler de ses impressions en participant à ces événements du comité Co-Pain de l’espoir, Sr Claudette Danis parle d’abord de la mission des Filles de la Sagesse (FDLS) et de cet élan vers les autres. Allergique aux qualificatifs « pauvres » et « défavorisés », Sr Claudette explique qu’elle préfère parler de « personnes qui vivent des situations de pauvreté ou qui ont des limites » en rappelant que tout le monde a des limites.

« Nous avons tous des lacunes dans certains domaines, mais cela ne nous définit pas pour autant.  À mon avis, ce qui est le plus important, c’est de prendre le temps d’écouter l’autre. Cela nous permet de découvrir la richesse de chaque personne. »

« Se rencontrer sur le terrain de l’humanité »

Poursuivant sa réflexion, elle ajoute « l’un des facteurs aggravants pour les personnes en situation de pauvreté est de croire qu’elles n’ont rien à partager, rien à offrir. » Elle estime que l’un des plus importants défis de sa mission est de faire prendre conscience à ces personnes qu’au contraire, elles sont sources de grandes richesses, à commencer par cette richesse d’être.

Ce temps accordé à l’écoute des autres lui permet de vivre d’édifiants moments de rencontre sur le terrain de l’humanité. « Au contact de certaines personnes qui vivent avec des handicaps, je m’émerveille souvent de leurs réflexions sur la vie. » Ce qui n’est pas sans lui rappeler des moments similaires avec les populations lors de ses missions à l’étranger.

Bref, ce souper traditionnel de Noël de Co-Pain de l’espoir a permis de témoigner :

Un TOUT PETIT nous est né.

         Il porte un GRAND PROJET et nous invite à nous joindre à lui pour le réaliser :

         BRISER LA SOLITUDE, SEMER LA JOIE ET LE BONHEUR.

 

Reportage-photos : Sr Sylvie Bélanger, fdlS 

 Activité Décembre 2019

 

Autreas articles: BRÊVES ET ACTUALITÉS
SOUS LE SOUFFLE DE LA BÉNÉDICTION
Une jubilaire américaine fêtée en présence de deux Filles de la Sagesse du Canada
Des fêtes jubilaires placées sous le signe de la reconnaissance et de la fraternité
Journée internationale des femmes
Une belle « fête de famille »
Rencontres réjouissantes durant la période des Fêtes !
En service ponctuel aux Philippines
Une Amie de la Sagesse au Congrès international de la Pastorale des personnes âgées
Fête de Noël de Co-Pain de l’espoir...
Ensemble Fêtons la Parole Faite Chair
Le Blog de la Sagesse
Le Blog de la Sagesse
Les Ami(e)s de la Sagesse
Site des Ami(e)s de la Sagesse
Liens externes
FDLS International
FDLS International FDLS International Développement et Paix
Centre Justice et Foi Église Verte Entraide Missionnaire Conférence Religieuse Canadienne

Newsletter

Navigateurs: Internet Explorer version 10 et +, Firefox et Chrome | Copyright: Filles de la Sagesse Canada 2005-2014
| BRÊVES ET ACTUALITÉS || A VOUS LA PAROLE || BABILLARD || MANIFESTE |
| LEADERSHIP PROVINCIAL || VIE CONSACRÉE || ANIMATION VOCATIONNELLE || NOS FONDATEURS || UN PEU D HISTOIRE |
| PRIER LA SAGESSE || TEXTES DE SAGESSE || FORMATION PERMANENTE || LA SAGESSE APPELLE |
| JPIC || SERVICE INTERNATIONAL || UNANIMA |
| DIAPORAMAS || BIBLIOGRAPHIE || LIENS |