Les Filles de la Sagesse quittent Saint-Fran├žois N.-B. !

«Partir c’est mourir un peu » (poète Edmond Haraucourt ...) 
Mais le témoignage d’une population proclame bien haut
que l’amour demeure et va demeurer à tout jamais,
entre les deux Filles de la Sagesse, Denise et Nicole, et la population de St-François !


PARTIR C’EST MOURIR UN PEU ... nous dit le poète ...

 Affirmation qui peut surprendre...  Le véritable amour, celui qui veut le bien de l’autre, ne peut pas mourir, n’est-ce pas ? La présence physique comprenant aide variée et compassion, ce service qui ne s’est jamais démenti, disparaît bien sûr avec un départ. Mais le témoignage d’une population proclame bien haut que l’amour demeure et va demeurer à tout jamais, entre les deux Filles de la Sagesse, Denise et Nicole, et la population de St-François !

« Depuis 75 ans, cinquante et une (51) Filles de la Sagesse se sont engagées à St-François de Madawaska *» ...  nous révèle Sr Linda Joseph, fdls, responsable provinciale ... Les deux dernières Filles de la Sagesse, Denise Hébert et Nicole Rousse, y ont vécu et œuvré réciproquement, 54 et 45 ans. Aussi sérieux qu’un mariage chrétien ! Fort attachante, la population de ce coquet petit village, auquel s’annexe souvent Connors pour la liturgie ... Que de fois Denise y a assuré la direction du chant, le dimanche en particulier, sans compter qu’elle assurait le même service à la paroisse de St-François. Une page d'histoire

Revenons à l’événement du samedi, 12 septembre 2020, à l’eucharistie paroissiale de 19 h ... Depuis nombre de jours, même avant de savoir la date exacte du départ de Nicole et Denise, le village était « sur pied », tout cœur et toute oreille, parlant d’une Fête de la Reconnaissance. Il fallait ne rien oublier ! La présence des trois derniers curés des paroisses de Connors et Saint-François fut fort appréciée. La présence de Mgr Claude Champagne ainsi que celle de l’ancien curé de la Cathédrale a touché de façon particulière, Nicole et Denise.

Dès l’ouverture de la fête, une ambiance de douceur et de grande joie enveloppait l’assemblée ... De quoi faire oublier la pandémie dont on avait cependant tenu compte des exigences !
On peut imaginer, qu’invisiblement,  pour la plupart, les paroissiens  et les 42 Filles de la Sagesse qui ont œuvré à St-François au cours des dernières 75  années, étaient présents !

Chose certaine, on n’a oublié personne, tout en ayant à cœur de dire à Denise et Nicole une vibrante reconnaissance ! Déjà elles savent que la petite maison qu’elles quittent deviendra LA MAISON DU PATRIMOINE DE LA PAROISSE RELIGIEUSE DE CONNORS ET SAINT-FRANÇOIS. On peut deviner l’émotion vécue en ces moments de passage vers une nouvelle réalité pour Nicole et Denise ...

Avant la célébration eucharistique, au nom des paroissiens, deux grands cadres sont offerts
aux deux unités paroissiales représentées : Connors et St-François, cadres qui représentent,
l’église de St-François, le « couvent », la grotte et une photo de Nicole et Denise, habilement intégrées ...
Elles en reçoivent, chacune, une réplique plus petite.

À la fin de l’eucharistie, on invite Denise et Nicole à venir s’asseoir en avant de l’autel face au peuple ... pour y entendre un hommage fort touchant et vrai ... Mme Diane Milliard a lu un hommage qui n’est pas prêt d’être oublié ... « Votre départ fera un grand vide autour de nous, je peux même dire que Saint-François ne sera plus comme avant. Il y manquera deux personnes, mémorables, aimantes, serviables et attachantes. »

À plusieurs reprises, nous avons entendu des personnes résumer facilement ce qui faisait le rayonnement de ces deux Filles de la Sagesse : la Prière, l’Accueil (une qualité d’accueil rare) et la Compassion ...  Pour ce qui est de la Prière, un groupe a été formé lorsque Joanne Landry, prise de cancer, demanda le secours d’un groupe de prière. Groupe qui a soutenu Joanne et permis à plusieurs personnes de poursuivre l’expérience, devenant progressivement « témoins authentiques de la Parole » auprès des personnes rencontrées.


« À 5h45, le 15 septembre », raconte Sr Rachel Morency, « Nicole sera celle qui, une dernière fois, ferme les lumières et la porte de la maison... et symboliquement, tourne la page d’une nouvelle histoire ... Adieu, sans doute, au merveilleux village du Madawaska : St François et Connors. En passant près de l’église, nous apercevons un bon groupe d’une vingtaine de personnes qui attendent notre passage pour dire un dernier MERCI à Denise et Nicole ! L’obscurité cache les nombreuses larmes qui coulent ... mais laisse entendre le chant d’une RECONNAISSANCE faite d’amour qui jamais ne se tarira !

Texte présenté par Rachel Morency, fdls et Lucille Deschênes, fdls

Pages d'histoire à consulter :  Bulletin Écho Echo Écho  -
Septembre-Octobre 2009 -
 Numéro 23 page 06 : Au fil de l’histoire, nos fondations -

VIDEO : Un 150e ....En feuilletant les Chroniques!