FEMME DEBOUT AUX FRONTIÈRES


 

« M A G N I F I C A T! »

Femme forte

Femme debout aux frontières

Femme des espaces verts

Fréquentant les lieux déserts

Femme debout aux frontières

Son oreille tendue vers un chant lointain

Pour en détecter la moindre parole

Elle espère entendre jusqu’à la voix de Dieu

À la recherche de racines

Elle bêche son jardin

Ses doigts fouillent la terre froide et humide

Ce lieu où naît la vie

Elle croit encore en la beauté
Aux miracles et aux promesses …
Elle a foi en la semence.

Son cœur est ouvert

Elle désire chanter une hymne de victoire

Et pour guérir, danser d’un pied léger

Parmi les fleurs écrasées et piétinées

Elle désire ardemment poser ses pieds
sur la terre ferme

Ses racines s’enfonçant profondément

Dans la terre sombre et chaude

Elle souhaite un renversement …

En gémissant, elle implore la venue de la grâce

Elle cherche la face même de Dieu

Enfin, sous les apparences d’une femme,
d’une femme sage

Avec des traits rieurs sculptés autour des yeux

Des bottes trouées aux pieds

Une touche argentée dans les cheveux,

La grâce rend une visite inattendue …

La femme sage écoute, reconnaît et voit

De nouveau monte en elle le chant ancien

Ses échos familiers la frappent

En vérité et en profondeur
Ces échos retentissent dans tout son corps

Son cœur et son ventre

Ce lieu où origine la vie …

 

 

Elle entend de nouveau le chant ancien

Surgissant du silence… du néant

Elle ignorait que ce jour était le jour

Où elle devait réécrire son histoire
Elle tisse maintenant en un tout couleurs, images et souvenirs
Elle est, elle aussi, source et donneuse

de vie Capax dei

Elle est poète, danseuse, prophète et mère …

La joie l’étreignant

Elle rêve, donne naissance et s’enfonce dans la terre chaude

Elle redécouvre la teinte du bleu

Ce bleu, issu du feu

Né dans les eaux primitives

Surgissant du cœur de la terre

Elle redécouvre ce bleu

Dans la première gloire du matin sur la vigne

Elle apprend à chanter un hymne triomphant

Elle apprend à traverser le jardin en dansant

D’un pas léger comme plume

Elle apprend à guérir

Elle ne craint pas pour elle le devenir

Elle est une femme forte

Une femme qui se tient aux frontières

Qui chante dans les espaces verts

Qui danse dans les lieux déserts

Une femme forte La femme des frontières.

Mary T, Malone
Inspiré de Elsie Gerber; «Praying with WOMEN MYSTICS», Novalis, 2006


Traduction de l’anglais par Lucille Deschênes fdls