Dans la section :EN SOUVENIR

AVIS DE DÉCÈS
Sr Marie-Thérèse Leduc, fdls

Leduc, Marie-Thérèse, fdls
(Sr Gilberte de l’Assomption)
1931-2018

Marie-Thérèse Leduc est née le 8 avril 1931, à Verdun, dans la paroisse N. D. des Sept Douleurs. L’aînée d’une famille de 6 enfants, 4 filles et 2 garçons, elle n’a jamais cédé sa place. Elle a grandi heureuse dans une famille tricotée serrée. Un événement de son enfance l’a profondément marqué : le sauvetage, d’une noyade certaine, de son frère Guy. Elle n’avait que 9 ans. Sans hésiter, elle plonge pour venir au secours de son frère. Cet événement nous dévoile déjà, la nature vive, généreuse, fonceuse de Marie-Thérèse. À l’âge de 17 ans, elle fait sa consécration à Marie. Elle pense à la vie religieuse. Elle connaît les Filles de la Sagesse de l’hôpital Ste-Justine et est attirée par leur façon de vivre. Elle part donc de Ste-Justine pour le Noviciat d’Ottawa.

Une parole de la Sagesse incarnée a interpelé Marie-Thérèse fortement : « Moi, je suis venu pour que les brebis aient la vie et l’aient en abondance » (Jn 10, 10-11).  Elle en a fait le but de sa vie. Elle essaie d’imiter Jésus, la Sagesse incarnée en donnant aux autres la vie en abondance. Devenue infirmière, elle travaille à Ste-Justine, à Val d’Or, en Haïti. Elle étudie et garde le souci de se mettre à jour. Pour donner encore plus la vie, elle devient directrice de la Maison LA PIAULE pour les démunis de Val d’Or. Elle travaille aussi très activement à l’interne de la Congrégation. Elle a été attentive au vécu des personnes âgées à la Résidence des Deux Aires lorsqu’elle y habitait. Toujours pour donner la vie.

La Sagesse s’approchait d’elle de plus en plus. Marie-Thérèse la désirait mais, avant tout, cette femme aimait la vie et à plein cœur. N’ayant peur de rien, ou à peu près, lorsqu’elle fronçait les sourcils, c’était comme si elle disait : attention. Alors, ceux qui la connaissent savaient qu’elle pouvait sortir ses gants de boxe. Elle défendait ardemment sa capacité de prendre elle-même ses décisions, d’aller où elle voulait aller et de faire les choses par elle-même. Elle avait cette conviction profonde que chaque personne, malade ou âgée, devait, le plus longtemps possible, garder son autonomie. Elle y voyait le respect de la personne humaine dans le fait de lui aider à garder ses capacités de décisions, de relation, de soins. Elle endurait la douleur d’une façon incroyable pour rester autonome. Mais cette autonomie si chère, elle la perdra et ce sera le plus grand don et le plus difficile.

En effet, un jour, la maladie entre dans sa vie et la terrasse. Et peu à peu, « je perds des plumes », disait-elle. Sa plus grande souffrance : perdre une à une ses capacités de prendre soin d’elle, de se déplacer, de sortir de la routine.

Femme audacieuse et toujours sur la défense, elle entreprend cependant, en janvier, le chemin de l’abandon. Difficile chemin où son désir de vivre, de rebondir entre, sans cesse, en collision avec le désir de s’abandonner. ‘ « S’abandonner, dit-elle, ça ne descend pas du ciel comme ça ! » Courageusement, elle met son espoir dans la Parole et elle s’attache à cette courte prière : Ô Sagesse, venez. La Sagesse a déposé en elle son propre abandon. Dans sa pauvreté et malgré les forces contraires qui l’habitaient, Marie-Thérèse a répondu à ce désir en redisant cette prière, maintes fois murmurée tout au long de sa vie,  : ‘ Mon Dieu, je te donne tout, même mes respirations et les battements de mon cœur’.

Visiblement la Sagesse, avec tendresse, patience, respect et douceur a amené Marie-Thérèse à dire OUI. Cela à travers de grandes souffrances et dans une perte totale d’autonomie. Elle a répondu à son besoin de dépassement. Elle a versé en son sœur une parole d’abandon qui l’a menée à une paix indicible et, aujourd’hui, à la joie.

Claire Dumont,
Fille de la sagesse

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Célébration et homélie : Télécharger le fichier PDF

Pages d'histoire : UNE GRANDE FÊTE DE FAMILLE    COMMENTAIRES

Autreas articles: EN SOUVENIR
HOMMAGE et RECONNAISSANCE Soeur Aline Lemieux
HOMMAGE et RECONNAISSANCE
Soeur Mariette Labrosse
AVIS DE DÉCÈS
Sr Marie-Thérèse Leduc, fdls
HOMMAGE et RECONNAISSANCE Sr Virginia McCluskey, fdls
HOMMAGE et RECONNAISSANCE
Sr Gertrude Gareau, fdls
HOMMAGE et RECONNAISSANCE
Sr Pauline Bissonnette, fdls
HOMMAGE et RECONNAISSANCE
Sr Claire Massé, Fille de la Sagesse
HOMMAGE ET RECONNAISSANCE
Sr Suzanne Veilleux, fdls
HOMMAGE ET RECONNAISSANCE
Sr Françoise Pinard, fdls
HOMMAGE ET RECONNAISSANCE
Sr Gisèle Quesnel, fdls
Navigateurs: Internet Explorer version 10 et +, Firefox et Chrome | Copyright: Filles de la Sagesse Canada 2005-2014
| BRÊVES ET ACTUALITÉS || A VOUS LA PAROLE || BABILLARD || MANIFESTE |
| LEADERSHIP PROVINCIAL || VIE CONSACRÉE || ANIMATION VOCATIONNELLE || NOS FONDATEURS || UN PEU D HISTOIRE |
| PRIER LA SAGESSE || TEXTES DE SAGESSE || FORMATION PERMANENTE || LA SAGESSE APPELLE |
| JPIC || SERVICE INTERNATIONAL || UNANIMA |
| DIAPORAMAS || BIBLIOGRAPHIE || LIENS |