Rechercher
Close this search box.

30 septembre — Journée nationale de la vérité et de la réconciliation

Depuis 2021, le 30 septembre est un jour férié fédéral pour commémorer publiquement un pan tragique de l’histoire canadienne, celui des pensionnats pour autochtones et les séquelles de cette situation sur des générations. Cette journée veut rendre hommage à tous les enfants qui n’ont pu retourner dans leur famille, aux survivants, à leurs familles et à leurs communautés.

Cette journée coïncide avec celle de la Journée du chandail orange, instaurée par les communautés autochtones, qui se veut un événement commémoratif. Elle rappelle l’histoire de Phyllis Webstad, une jeune Autochtone, à qui on a enlevé sa chemise orange à son arrivée à la Mission Saint-Joseph, à Williams Lake en Colombie-Britannique. Ce geste s’est ajouté à un nombre incalculable d’autres ayant pour but d’effacer sa culture, de nuire à son estime de soi et à briser ses liens familiaux.

On comprend mieux le choix de la date qui correspond à la période de l’année où l’on allait chercher les enfants dans leur famille pour les amener dans les pensionnats.

La création de ce jour férié s’inscrit dans une série de mesures pour favoriser la réconciliation avec les peuples autochtones. Plusieurs activités sont organisées dans tout le pays pour commémorer cette Journée nationale et sensibiliser davantage l’ensemble de la population. Parmi celles-ci, il y a l’illumination de la Colline du Parlement, un rassemblement commémoratif d’une heure sur les plaines LeBreton à Ottawa et un programme éducatif bilingue accessible à toutes les écoles du Canada du 26 au 30 septembre. Les sessions se dérouleront en mode virtuel pour favoriser une participation de classes d’élèves autochtones et non-autochtones.

Le réseau APTN propose avec le Centre national pour la vérité et la réconciliation, un rassemblement commémoratif qui sera diffusé en direct de la Colline du Parlement dès 13 h (HE). Cet événement multilingue est d’une durée de 90 minutes.

En outre, ce même réseau présente une programmation de récits autochtones qui fait état de la résilience autochtone avec le souci d’établir des liens entre le passé, le présent et l’avenir. Pour connaître les détails de cette programmation et découvrir celle de ce week-end du 30 septembre.

Enfin, soulignons que l’ONF propose une série de documentaires pour mieux comprendre la tranche d’histoire canadienne qui s’est déroulée de 1831 à 1996.