EN SOUVENIR

HOMMAGE et RECONNAISSANCE Sr Virginia McCluskey, fdls

Soeur Mary Virginia était la fille de feu Lawrence McCluskey et de feu Helena Long. Outre ses consœurs Filles de la Sagesse, elle laisse dans le deuil : sa sœur Mary Ella (Bossé) ainsi que ses neveux et nièces. 

Sr Virginia McCluskey 1930 2018
(Sœur Mary Virginia of the Cross)

Sister Virginia McCluskey (Sister Mary Virginia of the Cross) Daughter of Wisdom, passed away peacefully after a short illness on July 22, 2018 at the age of 88, of which 68 years were consecrated in religious life. She was the daughter of the late Lawrence McCluskey and the late Helena Long. She leaves behind her sister Mary Ella (Bossé) and many nieces and nephews. A celebration of her life will take place on Wednesday, July 25, 2018 at 7:15 p.m. at Maison Accueil-Sagesse, 424 Montreal Road, Ottawa. A Memorial Mass will be celebrated on Thursday, July 26 at 10:30 a.m. at the Chapel Maison Accueil-Sagesse, 424 Montreal Road.
Source : HERTAGEFH

Prière auprès de Sr Mary Virginia, Fille de la Sagesse

POUR PRIER AVEC NOUS, CLIQUER ICI POUR OUVRIR LE LIVRET

%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

Éloge funéraire de S. Mary Virginia McCluskey

Virginia est née le 5 janvier 1930 à Grand Falls au Nouveau Brunswick dans une famille de 7 enfants. Quoi qu’on parlait anglais à la maison, Virginia a fait ses études en français, ce qui en a fait une parfaite bilingue.  Elle a fait profession chez les Filles de la Sagesse le 27 août 1949 sous le nom de Mary Virginia of the Cross, ensuite a fait une formation en enseignement, suivie  d’une formation en économie domestique.

En 1964, Virginia est partie pour la Papouasie Nouvelle Guinée trois ans après l’arrivée des premières Filles de la Sagesse alors que la mission était  encore à ses débuts.  Partout où elle est allée Virginia a travaillé  à la formation des femmes et jeunes filles avec le but de leur donner fierté et confiance en elles-mêmes.

I first met Mary Virginia or Mary as she was known to us, in 1983 when I first arrived in Papua New Guinea. I was assigned to Kungim, a small, remote parish, with Monique Michaud and Mary Virginia. After my first year, Monique, who was Diocesan Health Secretary, was transferred to Kiunga where she could more easily carry out her work than out in a bush station. This meant that for the next three years I was alone with Mary Virginia and got to know her quite well.

 Virginia was a strong personality with multiple talents. She loved her work with the women and girls. In return, they loved her too. However it was not always easy. For example, once the women accused her of stealing the money of the Women’s Club. She assembled all the women, put the money on the table and told them: «Now, come and count the money»

 Virginia had a strong sense of intuition. We used to communicate with Kiunga, the main station, twice a day by two–way radio. One day I ran to our house saying that she was asked on the radio. She told me: «My sister has died»…which was true…Somehow she knew. The same happened another time when I asked her to come to the radio…she had dreamt of an accident the night before …in fact, her older brother, Dr. Lawrence and his wife had been killed in a car accident.

As I was new in PNG, she really became my mentor and I, her younger sister. Later, we found ourselves together again at the Iowara Refugee Camp where she continued her work for three years with the young girls and women.

 In 1999, after 35 years of service, Virginia returned to Canada for good-so she thought. However, in 2002, she was invited back to work with one of our young Melanesian sisters who needed help in preparing her exams. At the end of the year, Virginia came back to Canada permanently. She was assigned to the community of Kent Street, in Montreal where she helped with the up-keep of the house and the work with the immigrants.

 I cannot end without mentioning Virginia’s love for her family. As I was alone with her many years, I heard about her brothers and sisters, nephews and nieces.  She held you all in her prayers and I am sure she continues to do so.

A la suite de ces 35 ans de mission, et des années de service dans les communautés de Kent et de Wilderton à Montréal, Virginia, sentant ses forces diminuer, a demandé d’être transférée à la Communauté Notre Dame à Ottawa,  sachant qu’elle y recevrait de bons soins jour et nuit.

Virginia, tu nous as précédées dans l’éternité.
Ne nous oublie pas.
You have gone before us Virginia; until we meet again, please keep us in your prayers.

HOMMAGE et RECONNAISSANCE
Sr Gertrude Gareau, fdls

« Bienheureuse celle qui se donne tout entière à Jésus, Sagesse éternelle et incarnée, par Marie. C’est un chemin excellent et assuré pour la conduire
à Jésus-Christ et à la vie éternelle. »

Elle était la fille de feu Henri Gareau, feu Florida Leduc et feu sa belle-mère Victoria Serré. Outre ses consœurs Filles de la Sagesse, elle laisse dans le deuil : son frère Rolland et belle-sœur Gisèle ainsi que ses neveux et nièces. Elle sera exposée à la Maison Accueil-Sagesse, 424, chemin Montréal, Ottawa (Ontario) à compter de 18h30, le jeudi 05 juillet 2018. Ce même soir, une prière est prévue à 19h15. La messe des funérailles aura lieu en la chapelle de la Maison, à 10h30, le vendredi 6 juillet 2018. L’inhumation suivra immédiatement après la messe au cimetière Notre-Dame.  2018.Complexe funéraire Héritage 613.830.2305 www.heritagefh.ca

Prière auprès de Sr Gertrude Gareau, Fille de la Sagesse

POUR PRIER AVEC NOUS, CLIQUER ICI POUR OUVRIR LE LIVRET
 

%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

L'INFLUENCE D'UNE FAMILLE CANADIENNE- FRANÇAISE SUR LA SOCIÉTÉ

 S. Gertrude Gareau, Fille de la Sagesse, a pu constater de ses yeux, l'influence qu'a eue la famille de son père Henri, dans l'Ouest canadien. Gertrude a œuvré en éducation dans le Nord de l'Ontario. Cela fut en faveur de la minorité canadienne-française dans les écoles catholiques francophones et leurs organismes, dans les Conseils scolaires, l'Association des responsables en Éducation de la Foi, en Ontario Français (AREF) et les paroisses. Gertrude commence par nous donner un peu de généalogie pour nous situer dans cette famille canadienne-française.

On lui cède la parole.  LIRE LA SUITE

%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

« Je suis entre Jésus et Marie, ça y est, je ne pècherai plus. »

 Ces paroles de St Louis-Marie de Montfort pourraient s'appliquer à notre Sœur Gertrude Gareau. Elles résument bien sa vie. Cette femme est partie vite en pleine activité et pourtant nulle autre n'a mieux organisé sa vie intérieure et extérieure jusqu'à sa mort. Ses dernières volontés étaient clairement exprimées en détail. Tout était prévu pour son décès, même sa biographie. Sa vie est racontée et ses nombreuses activités apostoliques énumérées du début de sa vie religieuse à la fin.

Pourtant, ce qui est frappant aussi, c'est l'ordre intérieur et la visée unique qui l'anime et que Gertrude nous révèle. Elle raconte que « sa première communion jumelée à la confirmation à l'âge de 8 ans est l'occasion d'une expérience spirituelle avec Jésus et Marie. » Cette expérience restera le fondement de toute sa vie spirituelle. Les études primaires et secondaires avec les Filles de la Sagesse de Lefaivre et ensuite d'Eastview nourrissent ce lien Jésus- Marie, tandis que l'entrée au postulat consacre ce lien pour la vie. De plus, au début de sa vie religieuse, la provinciale d'alors, Sr Noémi de Montfort (Aline Bachand) lui permet de faire une retraite jésuite de 30 jours. Elle y reçoit le cadeau d'une autre expérience spirituelle qui l'a marquée entre Jésus et Marie!

Mais d'où vient cette femme entreprenante qui travaille sans compter? D'où lui vient cette vibrante énergie qui semble inépuisable? Gertrude est teintée de patience puisée dans la souffrance et la nature. Elle est née à Alfred, ON, fille d'Henri Gareau, cultivateur. À la suite d'une erreur médicale, sa mère (Florida Leduc) décède alors que sa fille n'a que 14 mois et son frère Rolland, 27 mois. Un an après, son père se remarie avec une veuve qui devient la belle-mère. C'est avec une touche de nostalgie que Gertrude se souvient « de la belle ferme avec de l'espace à perte de vue et le beau lac Gareau privé et poissonneux. » Elle ajoute, « Faire une marche d'un kilomètre était un exercice habituel pour moi, soit pour me rendre à l'école ou pour chercher et reconduire les vaches au pâturage ou pour me rendre à l'église du village. »

Après son secondaire, à l'invitation de Sr Roger de la Providence (Claire Veillette), elle fait sa demande d'entrer chez les Filles de la Sagesse, en août, 1954. Son père n'a jamais acquiescé à sa requête. En perdant sa fille, il avait le sentiment d'être encore abandonné, croyant ne plus pouvoir la revoir. Heureusement, en 1956, durant son année à l'École Normale d'Ottawa, Sr Hélène de l'Annonciation (Marie-Cécile Lemieux) donne une permission spéciale à Gertrude d'aller à la maison « en secret ». Cela permet à son père de s'assurer de la vocation de sa fille!

Les autorités ont bien jugé des capacités de la jeune sœur puisqu'en 1957 son obédience fut de « fonder le couvent à Cache Bay et d'y enseigner. » Elle est heureuse de vivre dans ce petit milieu rural dans une vie paroissiale intéressante avec sacristie, enfants de chœur et chorale à s'occuper et une vie communautaire fervente. Ce fut le début d'une longue carrière, dont 20 ans consacrés à l'éducation des jeunes de la première à la huitième année.

En devenant membre de l'exécutif provincial de l’AREF (Association des Responsables en Éducation de la foi) son apport de foi s'est étendu à la Province. Un autre 20 ans, lui permet d'être Conseillère et Coordonnatrice de Catéchèse pour les 20 écoles du Conseil scolaire catholique du Nipissing. Son champ d'apostolat s'est étendu comme le vaste espace vert de la ferme qui se dressait jadis devant elle. Plus tard, l'éducation de la foi des Adultes élargit encore son champ d'apostolat vers d'autres régions. C'est ainsi qu'avec Mess' AJE, (parcours biblique pour adultes), elle annonce et fait vivre partout la Parole de Dieu. Toujours, ses enseignements s'appuient sur une solide formation théologique acquise à l'Université Laval. Ainsi, tout l'engagement de Sr Gertrude est voué à faire connaître, aimer et servir Jésus et Marie dans le nord de l'Ontario français: Sturgeon Falls, Cache Bay, Blind River, Sault Ste Marie, Field, Astorville, North Bayet au-delà. Que ce soit former et suivre deux groupes d'Ami-e-s de la Sagesse à North Bay, s'engager dans les écoles catholiques françaises, dans les paroisses et diocèses et dans les organismes provinciaux, elle sème avec ardeur l'amour de Jésus et Marie.

Tout en vivant comme pensionnaire en chambre chez les Sisters of St-Joseph de North Bay, elle vit jusqu'à la fin, dit-elle, « une certaine vie communautaire de religieuse et une vie spirituelle et humaine, ce qui m'aide grandement à donner Jésus-Sagesse selon mes dons, même dans l'épreuve, dans une atmosphère de joie, d'équilibre et de spiritualité. » Cette femme de lumière a toujours voulu vivre ce lien Jésus-Marie grâce à la spiritualité des Filles de la Sagesse. Venue au Pavillon Notre-Dame environ dix jours avant la fin, ayant vécu tout l'amour dont elle était capable, elle y décède paisiblement comme Montfort, entre Jésus et Marie.

Lise LeRiche fdls

Autreas articles: EN SOUVENIR
AVIS DE DÉCÈS
Sr Marie-Thérèse Leduc, fdls
HOMMAGE et RECONNAISSANCE Sr Virginia McCluskey, fdls
HOMMAGE et RECONNAISSANCE
Sr Gertrude Gareau, fdls
HOMMAGE et RECONNAISSANCE
Sr Pauline Bissonnette, fdls
HOMMAGE et RECONNAISSANCE
Sr Claire Massé, Fille de la Sagesse
HOMMAGE ET RECONNAISSANCE
Sr Suzanne Veilleux, fdls
HOMMAGE ET RECONNAISSANCE
Sr Françoise Pinard, fdls
HOMMAGE ET RECONNAISSANCE
Sr Gisèle Quesnel, fdls
HOMMAGE ET RECONNAISSANCE
Sr Rolande St-Jules, fdls
HOMMAGE ET RECONNAISSANCE
Sr Rita Lafrenière, fdls
Le Blog de la Sagesse
Le Blog de la Sagesse
Les Ami(e)s de la Sagesse
Site des Ami(e)s de la Sagesse
Liens externes
FDLS International
FDLS International FDLS International Développement et Paix
Centre Justice et Foi Église Verte Entraide Missionnaire Conférence Religieuse Canadienne

Newsletter

Navigateurs: Internet Explorer version 10 et +, Firefox et Chrome | Copyright: Filles de la Sagesse Canada 2005-2014
| BRÊVES ET ACTUALITÉS || A VOUS LA PAROLE || BABILLARD || MANIFESTE |
| LEADERSHIP PROVINCIAL || VIE CONSACRÉE || ANIMATION VOCATIONNELLE || NOS FONDATEURS || UN PEU D HISTOIRE |
| PRIER LA SAGESSE || TEXTES DE SAGESSE || FORMATION PERMANENTE || LA SAGESSE APPELLE |
| JPIC || SERVICE INTERNATIONAL || UNANIMA |
| DIAPORAMAS || BIBLIOGRAPHIE || LIENS |