Dans la section :BRÊVES ET ACTUALITÉS

Expérience unique au Pérou 2007

debout: S. Guillermina, Krista, S. Theodora, Geneviève, S. Violaine, Hélène, S.Lise, Marissa, Mme Doris - Assises: Ruby, Alana, S. Shona, Chantal et S. Maria.:

Quand nous sommes premièrement arrivées au Pérou, la majorité de nous ne savait pas vraiment à quoi s’attendre.  Nous avions vu des photos, lu des livres et entendu des témoignages mais rien ne nous a vraiment préparées pour l’expérience unique que nous allions vivre avec les Péruviens.

Tôt le matin du premier mai 2007, nous sommes arrivées à l’aéroport Jorge Chavez à Lima.  Le groupe était composé de sept jeunes étudiantes, Alana, Hélène, Ruby Rose, Krista, Marissa, Geneviève et moi, accompagnées d’une sœur de la congrégation des Filles de la Sagesse, Sœur Lise Leriche.  Quelques semaines plus tard, Sœur Violaine Gagnon s’est ajoutée au nombre.  En provenance de différentes villes, dont Ottawa, Montréal, Windsor et Sudbury, chacune a su apporter quelque chose au groupe et à la communauté, que ce soit des connaissances en infirmerie ou en espagnol, ou simplement un sourire.

Durant notre première semaine au Pérou, nous nous sommes plutôt reposées et habituées au rythme de vie des Péruviens.  Nous avons également exploré les environs et rencontré pleins de gens avec qui nous allions vivre et travailler lors des quelques semaines suivantes.  Nous habitions au couvent des Filles de la Sagesse situé à Ñaña, en banlieue de Lima.  Les sœurs y avaient également une école pour les jeunes filles plus démunies.

Quelques jours après notre arrivée, nous avons entendu des nouvelles choquantes : la fille d’une des enseignantes de l’école avait été tuée par des cambrioleurs!  Nous avons donc eu notre première occasion d’aider un peu alors que l’enseignante était chez elle en deuil.  Plusieurs journées ont été passées dans la salle de classe de l’enseignante, une classe de 41 filles de quatrième année.  C’était un défi au début, surtout que nous ne parlions pas toutes l’espagnol, mais nous avons tout de même réussi à aider les filles à faire des bricolages, à leur enseigner les mathématiques et à leur montrer de nouveaux jeux.  Une fois l’enseignante revenue, nous avons passé du temps avec l’enseignante d’anglais et nous l’avons aidé avec la prononciation des mots dans diverses classes.

Tandis que certaines d’entre nous passaient du temps en classe, d’autres, qui étudient en infirmerie, aidaient plutôt dans les cliniques des environs, plus particulièrement à La Era de Ñaña et à Huaycan.  À presque chaque jour, Hélène, Ruby, Alana et Geneviève se rendaient à ces cliniques afin d’offrir l’aide qu’elles pouvaient.  D’habitude, elles aidaient à prendre les signes vitaux des patients, à trouver leurs rapports médicaux et à préparer des produits médicaux.  Elles ont cependant aussi eu l’occasion de mettre en pratique des techniques apprises à l’école lorsqu’elles ont participé à une campagne de vaccination chez les jeunes.

Lire la suite...»

Viens enrichir le Blog VOCations d'un commentaire »

Autreas articles: BRÊVES ET ACTUALITÉS
AMI-E-S DE LA SAGESSE
Papua New Guinea
JOURNÉE DE RESSOURCEMENT
Ami(e)s de la Sagesse
«VELOMA», AUREVOIR !
RÉSEAU IFHIM-HAÏTI
PARTAGE MÉMORABLE ENTRE DEUX CONGRÉGATIONS
Maison Accueil Sagesse
Filles de la Sagesse, Ottawa
«Entre-deux-Fêtes» rue Lescarbot - Montréal - 2017
UNE PRÉSENCE DE 109 ANS
À QUATRE SAISONS...
TRICOTS « intergénérationnels »
Navigateurs: Internet Explorer version 10 et +, Firefox et Chrome | Copyright: Filles de la Sagesse Canada 2005-2014
| BRÊVES ET ACTUALITÉS || A VOUS LA PAROLE || BABILLARD || MANIFESTE |
| LEADERSHIP PROVINCIAL || VIE CONSACRÉE || ANIMATION VOCATIONNELLE || NOS FONDATEURS || UN PEU D HISTOIRE |
| PRIER LA SAGESSE || TEXTES DE SAGESSE || FORMATION PERMANENTE || LA SAGESSE APPELLE |
| JPIC || SERVICE INTERNATIONAL || UNANIMA |
| DIAPORAMAS || BIBLIOGRAPHIE || LIENS |