Dans la section :BRÊVES ET ACTUALITÉS

APPROFONDIR L'INTERCULTURALITÉ

...UN PROJET COMMUNAUTAIRE !
Carmelle Dugas, Fille de la Sagesse

La communauté Relais Sagesse a choisi d'approfondir l’interculturalité comme projet communautaire cette année. Nous avons donc mis à nos agendas, des activités spécifiques pouvant permettre une ouverture et une plus grande connaissance de d’autres cultures. Une culture, pourtant si près de nous, nous trouve souvent dans l’ignorance. Voulant en connaître davantage sur la culture autochtone, nous avons invité le Frère Gaétan Groslouis, f.s.g., autochtone, à venir nous entretenir, autour d'un repas, sur des propos qui lui tiennent à cœur.

Vers 16h00, notre frère est arrivé et a parlé de l’abondance du cœur, de sa famille descendante de la tribu Huron. Gaétan a vécu au temps où les enfants étaient retirés de leur famille, pour soi-disant les éduquer. Mais ceci finissait par – disons-le franchement – un génocide culturel. Mais le père de Gaétan a été assez clairvoyant pour taire la vérité sur ses origines et ne pas se déclarer autochtone. Gaétan n’a donc pas vécu dans une réserve. Il a grandi dans une famille libre, entouré de ses parents, de ses frères et sœurs et de ses grands-parents. Même s’il n’a pas appris le wendat, l'une des langues iroquoiennes parlées traditionnellement par les Premières Nations huronnes, il a pu être éduqué sans pour autant renier ses origines. En effet, c'est, seulement vers 8 ou 9 ans qu'il a appris qu'il appartenait à la culture huronne.

Gaétan nous a aussi parlé de son éducation par les frères de St-Gabriel à Baraute en Abitibi. Il se sentait bien avec eux. On lui confiait certaines responsabilités. Il partageait parfois leurs activités sportives, telle la pêche. Il n’a jamais senti qu'on lui tirait dessus pour en faire un frère. Gaétan se sentait libre avec eux et a finalement décidé d'entrer dans cette communauté.

Tout simplement, Gaétan nous a aussi confié quelques anecdotes vécues par sa chère famille. Il avait apporté un très beau manteau fait de peaux d’animal – manteau que son grand-père a porté dont il a hérité. Il nous a aussi montré quelques bijoux confectionnés avec des plumes de porc-épic, caractéristiques de l'art autochtone. Il nous a prêté quelques livres pouvant nous éclairer sur les différents dialectes parlés, les coutumes de chaque tribut, la vie dans les réserves. À l'occasion, il apprécié grandement participer à des rencontres dans la seule réserve Wendat à Wendake, près de la ville de Québec.

Merci, Gaétan de ton enthousiasme et de ta disponibilité.
Merci de nous avoir éclairées et fait apprécier ta culture.
Merci de ta grande simplicité et de la fierté de tes origines que tu partages avec joie.
Nous nous souviendrons de ce passage parmi nous.

À LIRE : L'INTERCULTURALITÉ- OTTAWA

 

 

 

Autreas articles: BRÊVES ET ACTUALITÉS
AMI-E-S DE LA SAGESSE
Papua New Guinea
JOURNÉE DE RESSOURCEMENT
Ami(e)s de la Sagesse
«VELOMA», AUREVOIR !
RÉSEAU IFHIM-HAÏTI
PARTAGE MÉMORABLE ENTRE DEUX CONGRÉGATIONS
Maison Accueil Sagesse
Filles de la Sagesse, Ottawa
«Entre-deux-Fêtes» rue Lescarbot - Montréal - 2017
UNE PRÉSENCE DE 109 ANS
À QUATRE SAISONS...
TRICOTS « intergénérationnels »
Navigateurs: Internet Explorer version 10 et +, Firefox et Chrome | Copyright: Filles de la Sagesse Canada 2005-2014
| BRÊVES ET ACTUALITÉS || A VOUS LA PAROLE || BABILLARD || MANIFESTE |
| LEADERSHIP PROVINCIAL || VIE CONSACRÉE || ANIMATION VOCATIONNELLE || NOS FONDATEURS || UN PEU D HISTOIRE |
| PRIER LA SAGESSE || TEXTES DE SAGESSE || FORMATION PERMANENTE || LA SAGESSE APPELLE |
| JPIC || SERVICE INTERNATIONAL || UNANIMA |
| DIAPORAMAS || BIBLIOGRAPHIE || LIENS |