Dans la section :EN SOUVENIR

À SR GERTRUDE DESJARDINS...

HOMMAGE ET RECONNAISSANCE 
Lucille Deschênes  fdls

 «Elle ne s'appartient vraiment pas, cette femme !» Si nous l'avons connue, n'est-ce pas ce que nous avons souvent eu le goût de dire en parlant de Sr GERTRUDE DESJARDINS.

Tournée vers les autres, généreuse, sans calcul, joyeuse, respectueuse...  voici un profil qui est loin d'être complet, mais qui s'ajuste bien à SR GERTRUDE DESJARDINS, Fille de la Sagesse.

De ses bien-aimés parents, père et mère, elle a hérité d'une personnalité qui rayonne. De son père, elle héritera de capacités de leadership remarquables. En parlant de lui, le coeur gonflé de fierté, elle dit : «Alors qu'il était conseiller scolaire, après mille démarches de sa part, nous avons eu notre école dans le rang!»  C'était à Huberdeau, dans les Laurentides, province de Québec.

De sa maman, lui viendra la soif de connaître et d'aimer tendrement, Dieu et la Vierge. Quantité de dons aussi qui caractérisent la femme de maison accomplie !  Cette femme, Julie Thomas, prendra soin de 14 enfants. En épousant M. Wilfrid Desjardins, demeuré veuf, elle accueillait  6 enfants et il en naîtra 8 autres. Née le 1er décembre 1920, Gertrude est l'aînée de la seconde famille. Elle dira de sa maman : «Je crois que cette femme était contemplative !» Ce n'est pourtant pas le travail qui manquait et elle était habile en tout !

Les deux héritages conjugués ont fait de Gertrude, une GRANDE CROYANTE, puis plus tard, une GRANDE FILLE DE LA SAGESSE.
C'est à 17 1/2 ans que Gertrude quittait pour le Noviciat à la suite de deux de ses sœurs : Simone et Lucia, qui l'avaient précédée.

«Ne crains rien, je t'ai racheté / je t'ai appelé par ton nom / TU ES À MOI / Oui, tu traverseras les eaux - j'y serai avec toi - oui, tu marcheras dans le feu ; il ne t'atteindra pas / la flamme en toi ne brûlera pas /oui,   c'est moi Yhwh ton Dieu  ... qui te libère ...»  Isaïe, 43, 1-3)
Cette parole d'Isaïe a inspiré l'évolution spirituelle de notre sœur Gertrude.

Dans un court texte présenté comme autobiographie, Gertrude, dans la vérité de son être, dira : « ... mon grand désir de Dieu, de la Sagesse, a toujours été assez vivant pour m'inviter à la conversion ... Pas facile ce bout-là ! ..., ajoute-t-elle. Et elle poursuit : «Ma remise entière à l'amour  maternel de Marie, par la «démission» totale de ma volonté propre, m'a permis d'entrer dans le plan mystérieux de la Sagesse et de me laisser  transformer à son goût à Elle, la Sagesse.» Ce que le prophète appelle Feu et Flamme est devenu pour elle : AMOUR transformant !
VOIR ALBUM PHOTOS
Il nous faut savoir cela pour mieux comprendre comment cette femme a pu, malgré des accrocs de santé sérieux, accumuler responsabilités et activités de toutes sortes tout au long de sa vie active et auprès de clientèles fort diversifiées. Tour à tour, aide-diététiste, directrice de personnel, responsable de groupes communautaires, directrice du «Village des Jeunes »*, Responsable de la Maison des Missionnaires et conseillère provinciale (ancienne province de Québec) ... Quel ballet multidisciplinaire, n'est-ce pas ?

Monsieur Desjardins doit rougir de fierté à son tour !  Télécharger le fichier PDF

Et pourtant, dans son autobiographie, Gertrude ne fait aucunement allusion à toutes ces nominations ... qui, pour elle, ont été de simples services garnis de générosité, d'amour d'autrui et de son grand rire cordial !

Peut-être que Gertrude sera heureuse de nous entendre dire qu'elle avait un amour de prédilection pour deux catégories de personnes : les pauvres et les missionnaires. Nous, ses sœurs, avons été témoins de ces choix qui lui font honneur. Son option pour un dépouillement personnel réel, pour une présence chaleureuse aux personnes défavorisées, lui ont donné cette affabilité et cette ouverture qui imprégnaient toute sa personne, et ne laissait personne de côté finalement ! Nos missionnaires en savent quelque chose ; combien de démarches elle a su entreprendre pour les aider ! Et que dire de son accueil permanent.

Après une dizaine d'années à la Maison Mère des Sœurs de la Providence,  Montréal, dans deux groupes communautaires différents, elle quitte pour l'infirmerie Notre-Dame, Maison Accueil Sagesse, Ottawa. Et lorsque ce texte sera lu, Gertrude nous dira : «Je suis sur l'autre rive, dans les bras de mon Dieu. Chantez pour moi le Magnificat ! À vous tous et toutes que j'ai connu-e-s et aimé-e-s, je me permets de dire : Prenez la route avec Marie : chemin du Père, chemin de la Sagesse !» (autobiographie)

Chère Gertrude, toute notre reconnaissance pour ton témoignage de grande foi et d'engagement plus que généreux ! Comme toi, nous souhaitons que «notre pèlerinage nous rende de plus en plus désireuses de la Sagesse, à la suite de Saint Louis-Marie et de la Bienheureuse Marie-Louise.» (autobiographie)

Ne nous oublie pas, Gertrude ! Nous t'aimons beaucoup! Aurevoir !

Sr Gertrude Desjardins, Fille de la Sagesse, est décédée à Ottawa, le 22 décembre 2015, à Ottawa, Ontario.

Autreas articles: EN SOUVENIR
HOMMAGE ET RECONNAISSANCE
Sr Suzanne Veilleux, fdls
HOMMAGE ET RECONNAISSANCE
Sr Françoise Pinard, fdls
HOMMAGE ET RECONNAISSANCE
Sr Gisèle Quesnel, fdls
HOMMAGE ET RECONNAISSANCE
Sr Rolande St-Jules, fdls
HOMMAGE ET RECONNAISSANCE
Sr Rita Lafrenière, fdls
HOMMAGE ET RECONNAISSANCE
Soeur Mathe Lamarche, fdls
HOMMAGE ET RECONNAISSANCE
Soeur Gisèle Lambert, fdls
HOMMAGE ET RECONNAISSANCE
Sr Reina Deschamps,fdls
HOMMAGE ET RECONNAISSANCE
Sr Bertha Tanguay,fdls
AUREVOIR SOEUR MARCELLE !
Navigateurs: Internet Explorer version 10 et +, Firefox et Chrome | Copyright: Filles de la Sagesse Canada 2005-2014
| BRÊVES ET ACTUALITÉS || A VOUS LA PAROLE || BABILLARD || MANIFESTE |
| LEADERSHIP PROVINCIAL || VIE CONSACRÉE || ANIMATION VOCATIONNELLE || NOS FONDATEURS || UN PEU D HISTOIRE |
| PRIER LA SAGESSE || TEXTES DE SAGESSE || FORMATION PERMANENTE || LA SAGESSE APPELLE |
| JPIC || SERVICE INTERNATIONAL || UNANIMA |
| DIAPORAMAS || BIBLIOGRAPHIE || LIENS |