Dans la section :EN SOUVENIR

À SR RACHEL GARON, FDLS...

HOMMAGE ET RECONNAISSANCE!

(Sr Marie-Marthe de l'Eucharistie) 1919-2015

Nous entourons aujourd'hui une femme qui a entendu l'appel missionnaire avant d'entendre l'appel à la vie religieuse. « Ce désir (celui de la vie missionnaire) s'est formé en moi, dit-elle, pendant mon enfance et mon adolescence en écoutant ma mère nous raconter, pendant les longues soirées d'hiver, ce qu'elle avait lu dans les annales des missionnaires. » Devenue plus tard, Fille de la Sagesse, Sr Rachel deviendra ensuite missionnaire.
Elle cumulera 50 belles années de vie missionnaire en Haïti.

Notre Soeur est née à St-Pie-de-Guire, comté de Yamaska, Québec, le 13 avril 1919. Elle a connu l'ambiance et la formation chrétiennes de cette époque ; entre autres : une grande dévotion à la Vierge, la prière quotidienne du chapelet en famille ...  Elle fit ses études primaires élémentaires dans une petite école de rang et ses études supérieures dans la grande école du village fondé par l'Abbé A. Gill. C'est à l'Institut Pédagogique des Sœurs de la Congrégation Notre-Dame, à Montréal, qu'elle obtiendra son Diplôme d'études supérieures en Pédagogie.

C'est en 1940 qu'elle entrera chez les Filles de la Sagesse. Or elle ne connaissait pas du tout cette Congrégation. Lors d'une retraite d'orientation, Sr Rachel exprima son désir de devenir missionnaire. Le prédicateur, le Père Henri-Marie Guindon, smm, lui conseilla de se présenter chez les Filles de la Sagesse. «Ces religieuses ont des missions, lui dit-il, et si vous n'avez pas la santé, vous trouverez d'autres moyens de satisfaire votre désir». Le 1er août 1940, Rachel entre dans la Congrégation et y fait son premier engagement, le 2 février 1942. Dès décembre 1944, elle reçoit son obédience pour Haïti !
Avis de décès au format PDF - Mot de la Provinciale d'Haïti

À l'époque, lorsque les religieuses partaient en pays de mission, c'était pour la vie ... Au départ, Rachel s'est beaucoup ennuyée de son coin de pays natal et des siens. Puis elle vécut dans l'absence, de grands deuils, celui de sa mère puis de son père. « À ce moment, je suis au pensionnat à Port-au-Prince ... où il y a beaucoup d'enfants, beaucoup d'occupations. On ne peut pas se laisser aller à ses émotions ...
la Sagesse m'a appelée, elle m'aidera. La Vierge devient mon seul refuge. » Lorsqu'après huit années, elle revient au pays, que de changements elle y trouve, commençant par sa famille !
Elle constate alors, de façon touchante,
qu'Haïti est devenu SON PAYS !

C'est d'ailleurs, dans ce pays d'adoption, à St-Louis du Nord, qu'elle prononcera, en 1948, ses engagements définitifs. C'est aussi en Haïti, à Petit-Goave, qu'elle fêtera ses 50 ans de vie religieuse. Comment Rachel ne pouvait-elle pas prendre racine dans la Perle des Antilles ? Aussi elle aimera profondément ce peuple qu'elle a servi avec amour ...

 Elle servira d'abord par sa présence aimable et accueillante. « Notre Soeur était sociable, souriante et charmante dans sa manière de rencontrer l’autre », nous dit une compagne missionnaire. De plus, excellente couturière, elle possédait des doigts d'artiste. Ce qui sortait de ses mains était d'un fini parfait. C’est grâce à ce talent que Rachel donnera une précieuse formation à plusieurs générations de jeunes Haïtiennes. Aux anciennes d'Haïti

 « Mon bonheur dans la vie religieuse n'a fait que croître. Que de grâces reçues, que de joies dans mon travail, dans mes temps de prière, dans mes relations avec ces jeunes des écoles et ce peuple si humain. J'ai compris la joie du Père de Montfort au milieu de ceux qui ont besoin ... J'ai aimé et me suis donnée largement !» On peut imaginer le combat qui s'est livré au coeur de Rachel, lorsqu'a sonné l'heure de rentrer définitivement au Québec en 1995. Maintenant, «la Sagesse m'attend au Canada !», dira-t-elle. -- Toujours la même générosité, la même foi !

C'est en 1998 que Rachel arrive à Carrefour Providence, Salaberry. Elle s'engage alors comme bénévole dans l’atelier de couture, « Les Petites mains », pour aider les femmes immigrées à apprendre un métier : la couture industrielle. C'est avec une générosité sans bornes que Rachel s'y emploie. Elle affirme qu'elle « continue ainsi sa vie missionnaire par une présence qui témoigne du Seigneur » *. Lorsque ses énergies ne lui permettent plus cet engagement, elle entre dans un projet de Province : « Prenez bien soin des Pauvres », projet né à l'occasion de la béatification de notre co-fondatrice, Marie-Louise Trichet. Le groupe est constitué en majorité de Sœurs Aînées qui fabriquent toutes sortes de pièces artisanales dont les profits de la vente serviront à venir en aide aux enfants et aux itinérants. Rachel s'y engagera avec joie et fierté.

En 2007, lorsqu'elle arrivera au Pavillon Providence, Sr Rachel relit sa vie, approfondit ce qui l'a fait grandir comme Fille de la Sagesse ... En particulier, deux expériences : celle d'un 30-jours au Poisson Blanc et celle des colloques animés par Sr Claire Dumont, fdls, pour une transformation dans la Sagesse.

Avec ses mots à elle, terminons ce modeste parcours d'une vie magnifiquement donnée : « Quelle faveur d'avoir été choisie par la Sagesse Éternelle et Incarnée et quelle grâce d'avoir été assistée par sa Mère, la Vierge Marie ... Seule, je n'aurais pu réaliser le plan d'amour de la Sagesse sur ma vie :  avec Marie j'ai cheminé avec plus de sécurité et je lui en rends hommage. »

Sois bénie et accueillie, Sr Rachel, dans la plénitude de la joie et de la paix ! Ton papa et ta maman seront parmi les premiers, après ton Dieu, à te dire : « Viens ma bien-aimée habiter Ton Pays. Celui de l'Amour qui t'attend !» Ne nous oublie pas, tes Sœurs, Filles de la Sagesse, canadiennes et haïtiennes.  N’oublie pas ton pays d'adoption : HAÏTI et tout ce peuple que tu as tant aimé !

Texte rédigé par Sr Lucille Deschênes fdls à l’aide de notes personnelles de Sr Rachel Garon, fdls.

Sr Rachel Garon est décédée le 18 décembre 2015, au Pavillon Providence, 5655 de Salaberry, Montréal

*Mes souvenirs 1915-2004, Denise Arsenault, csc p. 86

Autreas articles: EN SOUVENIR
HOMMAGE ET RECONNAISSANCE
Sr Suzanne Veilleux, fdls
HOMMAGE ET RECONNAISSANCE
Sr Françoise Pinard, fdls
HOMMAGE ET RECONNAISSANCE
Sr Gisèle Quesnel, fdls
HOMMAGE ET RECONNAISSANCE
Sr Rolande St-Jules, fdls
HOMMAGE ET RECONNAISSANCE
Sr Rita Lafrenière, fdls
HOMMAGE ET RECONNAISSANCE
Soeur Mathe Lamarche, fdls
HOMMAGE ET RECONNAISSANCE
Soeur Gisèle Lambert, fdls
HOMMAGE ET RECONNAISSANCE
Sr Reina Deschamps,fdls
HOMMAGE ET RECONNAISSANCE
Sr Bertha Tanguay,fdls
AUREVOIR SOEUR MARCELLE !
Navigateurs: Internet Explorer version 10 et +, Firefox et Chrome | Copyright: Filles de la Sagesse Canada 2005-2014
| BRÊVES ET ACTUALITÉS || A VOUS LA PAROLE || BABILLARD || MANIFESTE |
| LEADERSHIP PROVINCIAL || VIE CONSACRÉE || ANIMATION VOCATIONNELLE || NOS FONDATEURS || UN PEU D HISTOIRE |
| PRIER LA SAGESSE || TEXTES DE SAGESSE || FORMATION PERMANENTE || LA SAGESSE APPELLE |
| JPIC || SERVICE INTERNATIONAL || UNANIMA |
| DIAPORAMAS || BIBLIOGRAPHIE || LIENS |