Dans la section :A VOUS LA PAROLE

Témoignage de Gisèle Lanthier

À l’occasion du 50e anniversaire
de fondation  de la Maison Mère
des Sœurs de la Providence,
Montréal

Il y a cinquante ans, j’entrais dans cette grande Maison ! Oui, vous avez bien compris, dans cette maison, la Maison-Mère des Sœurs de la Providence.

Pour celles qui pensent que je n’ai pas 6o ans … détrompez-vous ! Je ne suis pas venue faire mon école primaire dans ces murs, mais bien ma formation pour enseigner au primaire. Cette formation se donnait ici à l’époque, à l’Institut Providence qui a ouvert ses portes en 1962.

 J’ai étudié de 1963 à 1967. C’était le Brevet A et le Baccalauréat en Pédagogie qui se donnaient. Voici quelques Sœurs de la Providence qui m’ont enseigné : Sr Odette Lepage (Véronique-Marie), la philosophie; Sr Simone Leroux (Pierre-Ernest), le français; Sr Thérèse Latour (Jacques-Bernard), le latin; Sr Anita Michaud (Charles du Sauveur), la psychologie. Sr Louis-du-Sauveur  était directrice et avait son bureau au premier étage.

En 1963, dans cette Maison, circulaient et étudiaient, beaucoup de jeunes et de novices et junioristes de plusieurs Congrégations.

Lorsque, en l’an 2000, je reviens dans cette Maison, je suis plongée dans une toute autre réalité : celle de l’Infirmerie et tous les soins pour les Sœurs aînées.

Cliquer sur la photo pour l'agrandir

Je suis embauchée par Sœur Françoise Perreault et j’entre au travail  le 20 mars 2000. Je travaille trois ans comme accompagnatrice des Sœurs pour soins médicaux. Je fais ainsi connaissance avec plusieurs Sœurs et membres du personnel.
Aussi, au Service de santé, je prépare les tubes pour les prélèvements et je les porte à l’hôpital Sacré-Cœur. Je mets de l’ordre dans les dossiers des Sœurs décédées et m’occupe de la messagerie aux étages – ce que fait aujourd’hui, Sr Simone Foucault.

En 2003, Sr Annette Noël, supérieure du secteur Infirmerie Providence, me demande si je suis intéressée à travailler à l’Infirmerie. Quelle joie ! Quel cadeau !
Le besoin le plus pressant était le poste d’animatrice au 6e, pour 46 religieuses. J’y débutais le 10 février. C’était un lundi, je m’en souviens ! J’ai été reçue par Sr Georgette Rochon qui devait m’initier. J’ai eu droit à une initiation de 2 jours ! Est-ce qu’on croyait que j’apprenais vite, ou plutôt, on s’est dit : «C’est en forgeant qu’on devient forgeron … ?»
Sr Georgette me dit que je pouvais saluer les Sœurs au micro et leur dire que je comptais sur leur prière. Ce que je fis. Et votre prière ne m’a jamais manqué, mes sœurs; elle demeure ma force. Je crois en la grâce d’état. Il fallait que j’y crois pour m’engager dans cet inconnu !
Je faisais face à un très grand défi. J’ai toujours aimé les personnes âgées mais là c’était tout autre chose. J’étais face à des personnes très malades et/ou mourantes. S’ajoutaient tous les détails d’accompagnement  et de présence particulière qu’exigent les décès …

Mais quel bonheur j’allais trouver à remplir cette mission !
D’animatrice, j’ai ensuite été assistante de Sr Gisèle Routhier, toujours au 6e.
Depuis trois ans, avec la nouvelle configuration de services, je suis suppléante régulière au Pavillon Providence. Je travaille quatre jours/semaine.

Je peux vous dire que c’est toujours un privilège, une grande joie de travailler avec vous, membres du personnel, et auprès de vous, mes chères Sœurs.
Je compte toujours sur votre prière. Vous aussi, vous avez une grande place dans mon cœur, dans ma vie. Soyez heureuses ! Que ce 50e de fondation soit béni !
Je vous aime beaucoup !

UN MESSAGE SPÉCIAL

Et maintenant, je veux m’adresser à vous, mes chères sœurs, Filles de la Sagesse.

Je remercie la Sagesse et ses filles pour ce que je suis devenue aujourd’hui : une femme très heureuse.

Vous venez de lire que je suis entrée dans la Maison-Mère des Sœurs de la Providence en 1963. C’est aussi l’année où j’ai fait profession. Mais oui, je fêterais, cette année, mon Jubilé d’Or. Cependant, je peux dire, comme Édith Piaf : «Non, rien de rien, je ne regrette rien.» J’ai connu plusieurs années de bonheur et bien sûr, des moments de questionnement.
J’ai eu la chance d’être accompagnée dans mon cheminement, dans ce passage que j’ai vécu durant trois années de discernement.

Depuis l’an 2000, je côtoie des Filles de la Sagesse, à mon  travail. Je les remercie pour leur accueil, leur respect. Elles ne m’ont jamais demandé de pourquoi, de comment. Et ce fut fort apprécié. Elles m’ont aidée à grandir.

Je me sens très proche de vous toutes !

Depuis 16 ans, mon leitmotiv est : «Élargis l’espace de ta tente !» Quelle joie ce fut pour moi de constater que c’est aussi le thème de votre dernier Chapitre général ! Nous demeurons en grande communion.

Je vous reviendrai certainement en une autre occasion !
Au plaisir de vous revoir, chacune. Je vous porte dans ma prière et je compte sur la vôtre.

De tout cœur, Gisèle

N.B. Si vous souhaitez avoir mes coordonnées, svp communiquez avec les responsables du Site Sagesse du Canada. Elles se feront un plaisir de vous les donner.  G.L.

UN ANNIVERSAIRE CÉLÉBRÉ EN GRAND

Autreas articles: A VOUS LA PAROLE
Rencontre des Amies de la Sagesse - secteur Québec
Rencontre Internationale des Ami-e-s de la Sagesse
JOURNÉE DU CHANDAIL ORANGE
UN HOMMAGE À MONIQUE DUMAIS
Au-delà du rite !
Abolir le commerce des armes
Journée consacrée à la famille montfortaine
L'ÉPANOUISSEMENT DE L'ÊTRE HUMAIN
LANCEMENT D’UN NOUVEAU LIVRE
LA MÉDAILLE DU 22 MARS DE L'HÔPITAL MONTFORT
Navigateurs: Internet Explorer version 10 et +, Firefox et Chrome | Copyright: Filles de la Sagesse Canada 2005-2014
| BRÊVES ET ACTUALITÉS || A VOUS LA PAROLE || BABILLARD || MANIFESTE |
| LEADERSHIP PROVINCIAL || VIE CONSACRÉE || ANIMATION VOCATIONNELLE || NOS FONDATEURS || UN PEU D HISTOIRE |
| PRIER LA SAGESSE || TEXTES DE SAGESSE || FORMATION PERMANENTE || LA SAGESSE APPELLE |
| JPIC || SERVICE INTERNATIONAL || UNANIMA |
| DIAPORAMAS || BIBLIOGRAPHIE || LIENS |