Dans la section :BRÊVES ET ACTUALITÉS

Survol historique...

Survol historique : tiré du livre « Une femme, mille enfants »
de Madeleine des Rivières
 

Dans le Montréal du début du 20e siècle, la mortalité infantile continue à faire des ravages terrifiants chez les pauvres comme les bien nantis.  Devant cette situation dramatique, deux personnes remarquables se mobilisent en 1907 pour fonder un hôpital pédiatrique.  Ces deux femmes de cœur sont Mlle Irma Levasseur, première Canadienne-française à pratiquer la médecine et surtout la pédiatrie au Québec et Mme Justine Lacoste-Beaubien, membre de la bourgeoisie montréalaise.  Les deux co-fondatrices veulent une institution francophone car, du côté anglophone, il existe déjà une clinique infantile au General Hospital (1890) et le Montreal Children Hospital (1903).   

A cette époque, « les hôpitaux ne disposent que de 110 lits dans tout Montréal pour y admettre les enfants malades de plus de deux ans.  Impossible d’hospitaliser les nourrissons et les jeunes bébés.  Un genre de tabou voulait que l’on n’entrât à l’hôpital que pour y mourir.  Aussi les parents gardaient-ils à la maison leurs enfants sans mesurer la gravité ou l’ampleur de la maladie et souvent privaient les nourrissons de soins qui auraient pu leur sauver la vie. » 

Les débuts de Sainte-Justine sont une véritable épopée de foi et de courage.  Pour réaliser son projet, Irma Levasseur prend contact avec Mme Alfred Thibodeau, personne charitable et douée d’un sens d’organisation peu commun.  Cette dernière lui recommande une jeune femme exceptionnelle, Mme Justine Lacoste-Beaubien.  La rencontre historique a lieu le 26 novembre 1907 et, dès le lendemain, se retrouvent les ouvrières de la première heure dans une maison de la rue St-Denis sous la direction de Mme Beaubien.  Elles sont sept pour bâtir avec moins que rien (il n’y avait qu’un lit improvisé et trois chaises) un petit hôpital de fortune.  Le premier patient fut un petit moribond du nom de Roland-Joseph Brisebois que la Doctoresse Levasseur avait tout d’abord recueilli chez elle.  Nous ne savons ce qui est advenu de ce bébé, mais nul doute que ces soignantes de la première heure lui ont prodigué la tendresse et tous les soins requis par son état.  Quant à  Irma Levasseur, une fois son projet mis en marche, confiante de l’avoir remis entre bonnes mains, elle s’est retirée discrètement pour œuvrer dans d’autres milieux où sa compétence et son courage de pionnière ont été appréciés.  La preuve en est qu’un mont de la région de Québec et qu’une rue de la cité portent son nom.

SAVIEZ-VOUS QUE → CLIC

Sr Léon du St-Sacrement "Candide Morin"Fille de la Sagesse
Autreas articles: BRÊVES ET ACTUALITÉS
AMI-E-S DE LA SAGESSE
Papua New Guinea
JOURNÉE DE RESSOURCEMENT
Ami(e)s de la Sagesse
«VELOMA», AUREVOIR !
RÉSEAU IFHIM-HAÏTI
PARTAGE MÉMORABLE ENTRE DEUX CONGRÉGATIONS
Maison Accueil Sagesse
Filles de la Sagesse, Ottawa
«Entre-deux-Fêtes» rue Lescarbot - Montréal - 2017
UNE PRÉSENCE DE 109 ANS
À QUATRE SAISONS...
TRICOTS « intergénérationnels »
Navigateurs: Internet Explorer version 10 et +, Firefox et Chrome | Copyright: Filles de la Sagesse Canada 2005-2014
| BRÊVES ET ACTUALITÉS || A VOUS LA PAROLE || BABILLARD || MANIFESTE |
| LEADERSHIP PROVINCIAL || VIE CONSACRÉE || ANIMATION VOCATIONNELLE || NOS FONDATEURS || UN PEU D HISTOIRE |
| PRIER LA SAGESSE || TEXTES DE SAGESSE || FORMATION PERMANENTE || LA SAGESSE APPELLE |
| JPIC || SERVICE INTERNATIONAL || UNANIMA |
| DIAPORAMAS || BIBLIOGRAPHIE || LIENS |