Dans la section :BRÊVES ET ACTUALITÉS

À la découverte d’Oriocourt

À la découverte d’Oriocourt
Claire Dumont, fille de la Sagesse

Dans un petit bourg de Lorraine, en France, Oriocourt est riche d’une Abbaye de Religieuses Bénédictines depuis 150 ans. Pas de routine dans l’histoire des Bénédictines d’Oriocourt car des évènements divers ont souvent changé totalement le cours paisible de leur vie. Contre vents et bourrasques, elles ont marché à la suite de St Benoît et de leur Dieu. Leur quotidien centré sur l’Évangile, leur foi profonde et leur vie intérieure sont, certes, sources de Paix et d’Amour où puisent encore les Bénédictines d’aujourd’hui.

À l’occasion du cent cinquantième de leur fondation, Mère Jean-Baptiste Dumont, abbesse, avec sa communauté m’a demandé de venir leur parler dans le sens du livre Comme un feu dévorant, La Sagesse . Avec un bon coup de pouce ou de cœur de Jocelyne Fallu, je suis partie à Oriocourt le 27 juillet 2011. Dans ce tout petit coin de France, j’ai rencontré de grandes femmes. Accueillantes et étonnantes, elles ont un cœur bien plus large que leur monastère et que le monde. Leur vie de travail et de prière nous captive.

Cliquer sur le poster pour l'agrandir

Leur prière soutenue par un instrument de musique appelé kora nous envoie rapidement au Centre de notre vie. Plus rien n’existe que ce chant qui monte vers Dieu, Père, Fils et Esprit. Il faut dire qu’elles sont bellement accompagnées par un Moine Bénédictin français, F. Luc qui a vécu plusieurs années au Sénégal et, comme musicien, il a adapté la kora aux chants bénédictins latins et français. Il compose toujours la musique des hymnes et des psaumes. Si je restais en France, je suivrais avec plaisir ses cours de kora.

Ce fut une réelle joie pour moi de partager ma foi et mes balbutiements sur l’Inconnaissable avec ces personnes si assoiffées de connaissances et d’expériences.
Leur ai-je apporté quelque chose, Quelqu’un ? Je laisse la Sagesse répondre à cette question mais je peux dire que moi je me suis enrichie d’une autre famille de « Sœurs » aimantes et d’un « Frère » bien attachant. Désormais, je prie avec eux aussi.

Aux Filles de la Sagesse qui m’ont accompagnée de leur prière, je dis un fervent merci. Vous faites partie de ma vocation et je ne peux que l’accomplir avec vous.

Croyez que je demeure en profonde communion avec chacune.

Claire Dumont, fdls.

Entretien avec Soeur Jean-Baptiste

Autreas articles: BRÊVES ET ACTUALITÉS
AMI-E-S DE LA SAGESSE
Papua New Guinea
JOURNÉE DE RESSOURCEMENT
Ami(e)s de la Sagesse
«VELOMA», AUREVOIR !
RÉSEAU IFHIM-HAÏTI
PARTAGE MÉMORABLE ENTRE DEUX CONGRÉGATIONS
Maison Accueil Sagesse
Filles de la Sagesse, Ottawa
«Entre-deux-Fêtes» rue Lescarbot - Montréal - 2017
UNE PRÉSENCE DE 109 ANS
À QUATRE SAISONS...
TRICOTS « intergénérationnels »
Navigateurs: Internet Explorer version 10 et +, Firefox et Chrome | Copyright: Filles de la Sagesse Canada 2005-2014
| BRÊVES ET ACTUALITÉS || A VOUS LA PAROLE || BABILLARD || MANIFESTE |
| LEADERSHIP PROVINCIAL || VIE CONSACRÉE || ANIMATION VOCATIONNELLE || NOS FONDATEURS || UN PEU D HISTOIRE |
| PRIER LA SAGESSE || TEXTES DE SAGESSE || FORMATION PERMANENTE || LA SAGESSE APPELLE |
| JPIC || SERVICE INTERNATIONAL || UNANIMA |
| DIAPORAMAS || BIBLIOGRAPHIE || LIENS |