Dans la section :A VOUS LA PAROLE

RETRAITE VÉCUE À VILLA LOYOLA, SUDBURY, 2010

La retraite 2010 avait comme thème: «LEVER LE VOILE SUR L’OBÉISSANCE». Cette retraite était animée par quatre Filles de la Sagesse de la province : Marie-Reine Gauthier, Diane Thibodeau, Bernadette Paquette et Françoise McNicoll.

Voici quelques commentaires et impressions  recueillis à la suite de cette expérience...


 

LA SAGESSE A DRESSÉ SA TENTE À LA VILLA LOYOLA, SUDBURY. ..

Vous m’avez préparé un succulent gâteau aux fruits à quatre étages ! Chacune des animatrices a su me présenter son « étage » avec conviction, amour, enthousiasme. Dès le premier soir, un diaporama me présente la Création sous un angle nouveau. Une image me touche : celle d’un gland à l’intérieur duquel, je vois le chêne tout entier. Dans cette semence, la vie de l’arbre est présente.
Le symbole de la porte ouverte m’invite à accueillir cette nouvelle réalité. Un autre symbole celui du seuil, je le vois comme un espace où la Sagesse m’invite à entrer dans son Royaume.
Il y a eu des plages de temps pour la contemplation du Dieu qui se fait obéissant. «Il est véritablement à l’écoute des battements de cœur du cosmos tant des humains que du monde. » (J. Haers, Vivre les vœux aux frontières).
Nous avons également jeté un regard sur les chakras qui sont les centres d’énergie représentés par la terre, l’eau, le feu. Ces centres d’énergies sont localisés dans nos corps et captent l’énergie pour la redistribuer. Le troisième symbolisé par le Feu peut être mis en lien avec le vœu d’obéissance.
Le quatrième jour, une visite bien spéciale m’attendait, les personnes de la Trinité tel que présentés dans le livre «Le Shack». Et durant l’après-midi, une autre visite spéciale : Marie, Jésus-enfant et Jésus adulte.
J’aimerais terminer par le texte de Montfort. «La Sagesse éternelle, ayant tout créé, demeure en toutes choses pour les contenir, soutenir et renouveler» (ASE # 32).
Malheureusement, je n’étais pas là pour voir étendre le glaçage sur le gâteau. Une «niche» plus grande que la mienne m’attendait ailleurs !

Cécile Malette  fdls

OBÉIR, C’EST ÉCOUTER

L’ouverture de la retraite me sort de mes concepts connus… Que vient donc faire cette magnifique présentation de la Création, alors que le thème de la retraite est l’obéissance ?
Le jour 1, m’égare encore davantage dans le Mystère...

Au jour 2, j’entends le mot obéissance mais c’est Dieu qui est obéissant. Où allons-nous donc ? Cependant, une lumière commence à poindre. Obéir c’est écouter.

Le jour 3 m’apporte des éclaircissements appréciés, même si «occuper sa niche» tout en semant la joie semble inclure aussi de profondes exigences !

Avec le jour 4, la lumière est complète, selon nos capacités cependant. D’abord avec Dieu-Trinité-Amour. Et puis dans la liberté de Jésus, je suis invitée à faire le passage vers la « nouvelle obéissance ». Beau plongeons dans l’Évangile.

Bertha Tanguay, fdls


Regarder l’autre avec les yeux du Tout-Autre

L’obéissance : un espace pour être profondément soi-même et laisser Dieu être Dieu. Merci à nos quatre animatrices audacieuses qui ont su passer le seuil et nous amener plus loin que nos certitudes.

L’obéissance, liberté de Dieu, espace de silence où nous sommes invité(e)s à découvrir notre « Je suis » ; espace de rencontre où je découvre la merveille du  « Je suis » de l’autre. Chaque personne, chaque créature, une merveille de Dieu ! Chacune à sa place dans sa niche, toutes appelées à se réaliser pour le grand bien du Tout, de la communauté, de la société, du cosmos.

Obéissance : sortie de soi, regarder l’autre avec les yeux du Tout Autre. Amour, bonté, bienveillance

Josée Richer, fdls

 


DES PERLES CUEILLIES AU COURS DE LA RETRAITE À VILLA LOYOLA

•  Réfléchir sur l’obéissance m’aide à changer de perspective, franchir le seuil, à garder la porte ouverte…
•  Dieu obéit en écoutant les besoins du monde, en se rendant vulnérable à l’humanité.

Obéir c’est :

•  sortir de soi par amour,  écouter l’autre avec son cœur,
•  me réaliser comme personne, être ce que je suis, développer mes dons et les mettre au service de la vie
•  trouver ma « niche », habiter  ma « niche » en respectant celle des autres pour être au service de la vie - sans  comparaison, sans compétition
•  La liberté véritable commence le jour où je puis dire : «Jusqu’où je peux aller sur le chemin de la liberté, n’a pas d’importance». Ce qui importe ce ne sont pas mes réalisations personnelles mais la volonté de Dieu.
• Être à ma place peut changer, faire une différence dans mon milieu, dans le monde.

Monique Potvin fdls

Autreas articles: A VOUS LA PAROLE
Rencontre des Amies de la Sagesse - secteur Québec
Rencontre Internationale des Ami-e-s de la Sagesse
JOURNÉE DU CHANDAIL ORANGE
UN HOMMAGE À MONIQUE DUMAIS
Au-delà du rite !
Abolir le commerce des armes
Journée consacrée à la famille montfortaine
L'ÉPANOUISSEMENT DE L'ÊTRE HUMAIN
LANCEMENT D’UN NOUVEAU LIVRE
LA MÉDAILLE DU 22 MARS DE L'HÔPITAL MONTFORT
Navigateurs: Internet Explorer version 10 et +, Firefox et Chrome | Copyright: Filles de la Sagesse Canada 2005-2014
| BRÊVES ET ACTUALITÉS || A VOUS LA PAROLE || BABILLARD || MANIFESTE |
| LEADERSHIP PROVINCIAL || VIE CONSACRÉE || ANIMATION VOCATIONNELLE || NOS FONDATEURS || UN PEU D HISTOIRE |
| PRIER LA SAGESSE || TEXTES DE SAGESSE || FORMATION PERMANENTE || LA SAGESSE APPELLE |
| JPIC || SERVICE INTERNATIONAL || UNANIMA |
| DIAPORAMAS || BIBLIOGRAPHIE || LIENS |