Dans la section :BRÊVES ET ACTUALITÉS

Suzanne Bélanger reçoit le prix d'excellence

SUZANNE BÉLANGER REÇOIT LE PRIX D’EXCELLENCE DU PREMIER MINISTRE

(Cliquez sur la photo pour l'agrandir)

Madame Suzanne Bélanger  est du nombre des employées au service des personnes handicapées au Foyer Montfort à Edmundston, N.B. Foyer dirigé par les Filles de la Sagesse.

Madame Suzanne Bélanger a eu l’heureuse surprise de recevoir cette année le Prix d’Excellence du Premier Ministre attribué aux personnes qui se sont démarquées par leur engagement dans la catégorie, Éducation de la Petite Enfance. Suzanne fut parmi les vingt-cinq personnes à recevoir ce prix  des mains du Premier Ministre, Stephen Harper.

Suzanne a été présentée à titre d’éducatrice  inculquant  aux autochtones, la fierté de leur héritage. Elle ne s’attendait pas à une telle reconnaissance !
Cette mention honorifique est attribuée annuellement à ceux et celles qui, selon les critères de ce prix, ont excellé  à favoriser le développement intellectuel et social des enfants confiés à leur soin.

Suzanne a fait ses études à l’Université de Moncton où elle a obtenu  un baccalauréat en éducation physique. Elle s’est engagée  d’abord comme professeur substitut puis dans un centre pour des adolescents perturbés.
Elle a ensuite étudié à l’Université de l’Institut Mi’kmaq-Maliseet où elle s’est vu décerner une «mineure» en étude aborigène.
Suzanne travaille actuellement dans un Foyer pour adultes handicapés. Depuis 1999, elle travaille aussi, à l’intérieur du programme «Head Start», avec les Premières Nations des «Maleseet» de Madawaska.

«Je ne suis d’origine «Maliseet» mais  ce peuple m’a toujours intéressée», dit Suzanne, originaire d’Edmundston. «Je suis une amie de la famille Bernard des Premières Nations depuis 18 ans. C’est ma deuxième famille.»

Suzanne a rencontré cette famille en travaillant avec les adolescents perturbés. C’est eux qui lui ont inspiré d’étudier la culture autochtone.

«Mon travail puise toute son importance dans mon désir de voir les enfants heureux dans leur culture», dit-elle. «Ce n’est pas difficile du tout. Quand un travail nous passionne, il devient facile !»

Le programme aborigène «Head Start»  est une intervention stratégique de départ, subventionnée par le fédéral. Son focus : les besoins des jeunes enfants aborigènes.

Suzanne affirme que, sans ce programme, il y aurait danger que les communautés des Premières Nations perdent leur  fierté.

Le Prix d’excellence est accompagné d’une prime de $5,000. Cette somme est partagée également entre l’éducatrice /éducateur et son école.


Prime Minister’s Award granted to SUZANNE BÉLANGER

Suzanne Belanger was one of only two Atlantic Canadians to receive a Prime Minister’s Award in the category of early childhood education this year.
The Head Start teacher accepted the award in Ottawa from Prime Minister Stephen Harper.
Belanger was introduced as an educator who instills pride in aboriginal people about their heritage.
"I never expected it," Belanger said.
Belanger was one of 25 early education teachers to receive the award. She was the only New Brunswick winner in the category.
The recognition is handed out annually to those who excel at fostering the early intellectual and social development of the children entrusted to their care, according to the award's criteria.
Belanger originally studied at the University of Moncton and graduated with a bachelor's degree in physical education. She went on to work as a substitute teacher and in a group home with troubled teens.
She then studied at the University of New Brunswick's Mi'kmaq-Maliseet Institute, also receiving a minor in native studies.
She currently works at a group home for mentally challenged adults and has worked with the Madawaska Maliseet First Nation since 1999 in the Head Start program.
"I don't have native roots, but it was always an interest of mine," said Belanger, who is originally from Edmundston. "I have been friends with the Bernard family on the First Nation for over 18 years now and it is my second home."
Belanger met the family while working with troubled teens. They became her inspiration to study the native culture.
"The importance of my work is for children to feel happy in their culture," she said. "It isn't hard at all because when it's your passion it's easy to do."
The Aboriginal Head Start program is a federally funded early intervention strategy that focuses on the needs of young aboriginal children.
Belanger said that without the program there is the potential for First Nations communities to lose their sense of pride.
A cash award of $5,000 accompanies the award, the money being shared equally between the winning educator and his or her school.

Autreas articles: BRÊVES ET ACTUALITÉS
AMI-E-S DE LA SAGESSE
Papua New Guinea
JOURNÉE DE RESSOURCEMENT
Ami(e)s de la Sagesse
«VELOMA», AUREVOIR !
RÉSEAU IFHIM-HAÏTI
PARTAGE MÉMORABLE ENTRE DEUX CONGRÉGATIONS
Maison Accueil Sagesse
Filles de la Sagesse, Ottawa
«Entre-deux-Fêtes» rue Lescarbot - Montréal - 2017
UNE PRÉSENCE DE 109 ANS
À QUATRE SAISONS...
TRICOTS « intergénérationnels »
Navigateurs: Internet Explorer version 10 et +, Firefox et Chrome | Copyright: Filles de la Sagesse Canada 2005-2014
| BRÊVES ET ACTUALITÉS || A VOUS LA PAROLE || BABILLARD || MANIFESTE |
| LEADERSHIP PROVINCIAL || VIE CONSACRÉE || ANIMATION VOCATIONNELLE || NOS FONDATEURS || UN PEU D HISTOIRE |
| PRIER LA SAGESSE || TEXTES DE SAGESSE || FORMATION PERMANENTE || LA SAGESSE APPELLE |
| JPIC || SERVICE INTERNATIONAL || UNANIMA |
| DIAPORAMAS || BIBLIOGRAPHIE || LIENS |