Dans la section :A VOUS LA PAROLE

LA PAPOUSIE EN FÊTE !

Le bonheur de connaître Dieu

par Georges Madore, smm
mis en ligne le 7 juin 2009

Il y a cinquante ans, les familles montfortaines du Canada inauguraient une mission commune dans la région ouest de la Papouasie Nouvelle-Guinée. Un territoire immense, peuplé de gens qui ne connaissaient ni la roue, ni les métaux, ni l’agriculture. Un territoire décimé par la malaria et les maladies infantiles. Certains anthropologues nous reprochaient alors de « perturber» ces gens. Ce qu’ils ne savaient pas, c’est que les Papous vivaient à cette époque constamment dans la peur : peur des morts, peur des esprits habitants arbres ou rivières, peur des sorts, peur des tribus voisines contre lesquelles ils guerroyaient. Par la foi chrétienne, les Papous ont découvert un Dieu de miséricorde qui se donne à eux et qui leur a appris une nouvelle manière d’être humain, dans le respect, le partage et le pardon, à la manière de Jésus. Ils ne sont plus « des gens qui ont encore peur» (Romains 8, 15), mais des gens habités par la confiance.

École de brousse. Des élèves avec le Père Jean-Claude Béland et le frère Gilles Paquette

La première lecture d’aujourd’hui (La Sainte trinité) nous parle de ce bonheur de connaître le vrai Dieu. Ce texte du Deutéronome a été écrit au moment de l’exil, période où les Juifs furent mis brutalement en contact avec des populations païennes. Ils prirent alors une conscience encore plus vive du Dieu qu’ils adoraient : un Dieu qui ne faisait par partie de la nature, comme les idoles païennes; un Dieu transcendant qui dépasse tout le créé, mais qui veut cependant s’impliquer dans l’histoire humaine. Un dieu tout autre qui se révèle « du milieu de la flamme» (Deutéronome 4, 33), nous purifiant de toute fausse image, mais aussi un Dieu qui est la « joie de notre cœur» (Psaume 32, 21).

Le risque de connaître Dieu

La deuxième lecture, tirée de la lettre aux Romains, nous parle d’un aspect fondamental de notre foi : fréquenter Dieu est une activité dangereuse, car cela risque de nous transformer. On ne peut vraiment connaître Dieu, le fréquenter, sans finir par lui ressembler (au moins un peu!) Or, Dieu ne nous transforme pas en nous imposant une loi de l’extérieur. Au contraire, cette transformation que nous vivons à son contact est finalement l’aboutissement de son geste créateur. L’Esprit qui nous habite nous apprend à nous laisser créer par Dieu jusqu’au bout, jusqu’à ce sommet inouï, immérité, de devenir ses fils et ses filles. Unis au christ, affirme Paul, nous entrons dans l’intense courant de vie qui circule entre le Père, le Fils et l’Esprit.

[...]  Étrange foi qui est en même temps un don et un combat.

PRIONS EN ÉGLISE - 7 JUIN 2009 - LA SAINTE TRINITÉ

École de brousse. Des élèves avec le Père Jean-Claude Béland et le frère Gilles Paquette

IL Y A 50 ANS, GERMAIT LA MISSION DE PAPOUSIE !

 CLIQUEZ ICI : PRÉSENCE MISSIONNAIRE DES FILLES DE LA SAGESSE EN PAPOUSIE

                            UNE BELLE HISTOIRE EN TERRE PAPOUE

Reportage relatif à l'inauguration d'une nouvelle Cathédrale en Papouasie (2004)

CLIQUEZ  VIDEO

 

Autreas articles: A VOUS LA PAROLE
Rencontre des Amies de la Sagesse - secteur Québec
Rencontre Internationale des Ami-e-s de la Sagesse
JOURNÉE DU CHANDAIL ORANGE
UN HOMMAGE À MONIQUE DUMAIS
Au-delà du rite !
Abolir le commerce des armes
Journée consacrée à la famille montfortaine
L'ÉPANOUISSEMENT DE L'ÊTRE HUMAIN
LANCEMENT D’UN NOUVEAU LIVRE
LA MÉDAILLE DU 22 MARS DE L'HÔPITAL MONTFORT
Navigateurs: Internet Explorer version 10 et +, Firefox et Chrome | Copyright: Filles de la Sagesse Canada 2005-2014
| BRÊVES ET ACTUALITÉS || A VOUS LA PAROLE || BABILLARD || MANIFESTE |
| LEADERSHIP PROVINCIAL || VIE CONSACRÉE || ANIMATION VOCATIONNELLE || NOS FONDATEURS || UN PEU D HISTOIRE |
| PRIER LA SAGESSE || TEXTES DE SAGESSE || FORMATION PERMANENTE || LA SAGESSE APPELLE |
| JPIC || SERVICE INTERNATIONAL || UNANIMA |
| DIAPORAMAS || BIBLIOGRAPHIE || LIENS |