Dans la section :BRÊVES ET ACTUALITÉS

Session « Redécouvrir le feu sacré » volets 3 et 4

Ombre et lumière

Cette troisième partie de notre synthèse de la fin de semaine vécue à Pembroke vous présente les quatrième et cinquième soeurs de l’allégorie racontée par Jean Houston, conférencière.

La quatrième soeur est celle qui distrait le démon.

Vous le savez bien, contes et allégories  parlent toujours d’affrontement entre les forces du bien et celles du mal. Toute personnalité humaine est façonnée d’ombre et de lumière. La partie lumière représente nos qualités, nos ressources intérieures, telles : la force, l’enthousiasme, la résilience. Convenez avec nous que tous ces éléments positifs sont plus facilement acceptés par nous-mêmes et par les autres. Il n’en est pas ainsi pour la partie de l’ombre de notre personnalité. Méconnue, sans cesse elle nous surprend ! Qui n’a pas dit devant ses propres gestes, devant sa réponse donnée et/ou devant un rêve : « Je ne me reconnais plus ! » Grâce à sa lucidité et à sa force intérieure, la quatrième soeur apprivoise son ombre. Elle apprend à nommer, à accueillir et à contrôler les forces intérieures de cette ombre. Vous les connaissez ? Elles se révèlent souvent dans ce qui nous fâche chez les autres ou en nous-même. Elles peuvent se nommer colère, honte, envie, jalousie, et combien d’autres encore. Incontrôlées, elles peuvent nous anéantir ! De plus en plus d’intervenantEs croient que mal gérée, cette ombre est la source des maux, même physiques, qui nous assaillent. Apprivoisées, elles nous enseignent l’art d’aimer soi-même et les autres.

La conférencière a longuement fait l’éloge de l’art dramatique comme moyen d’apprivoiser l’ombre. Comme exercice, elle nous a demandé de répéter une même phrase  en se servant de diverses émotions.
Pratiquez-vous à dire, par exemple : «  Je m’en vais à la campagne ! » sur divers tons de voix. Tous les sentiments peuvent y passer.

La cinquième soeur est celle qui bâtit le château dans un temps record.
Elle représente la multitude de personnes qui travaillent dans les oeuvres de bienfaisance. Quel oubli de soi, quelle persévérance et quelle audace cet engagement exige. Souvent, pendant des mois, nos projets ne semblent pas avancer. D’après Jean Houston, c’est le temps du chaos créatif ! Et, un jour, le sablier tourne de l’autre côté ! Sans que personne ne puisse le prévoir toutes les cartes tombent en place ! C’est le moment Kairos, le temps de la plénitude.

L’exercice vécu par notre assemblée suite à la présentation de la cinquième soeur a été particulièrement touchant. La conférencière a invité une soeur de Peterborough,Ontario, à présenter les difficultés que connaissait le projet d’insertion sociale dont elle s’occupait dans cette municipalité. À la fin de son récit, elle a demandé aux personnes de l’assemblée qui pouvaient, soit lui donner un conseil, soit lui donner une contribution matérielle, de s’avancer sur le théâtre. Les idées, les collaborations et les dons fusaient de partout ! Le Kairos venait d’arriver pour cet organisme. Pourquoi ne pas essayer cette expérience si vous avez un projet qui boite ou qui ne marche pas?

Volet 4

Cette quatrième et dernière partie de notre synthèse de la fin de semaine vécue à Pembroke vous présente les sixième et septième soeurs de l’allégorie racontée par Jean Houston, conférencière.

La sixième sœur est celle qui vise clairement son objectif. Même si le Malin revient toujours à la charge pour convaincre les autres sœurs de lui laisser voir le Prince, penser ici au bien précieux, une dernière fois. C’est la tactique qu’il emploie pour tenter de les dissuader de poursuivre leur objectif. La sixième soeur nous enseigne l’importance de maintenir notre vigilance. Par son exemple et par ses encouragements, elle nous rend capable de poursuivre notre trajectoire et de maintenir le cap sur nos véritables intentions. L’effet du coucher de soleil est toujours grandiose, mais il disparaît vite. Shakespeare le disait clairement : « Tout ce qui brille n’est point or » ! La sixième sœur invite à toujours rechercher le possible, à se brancher sur notre passion afin de permettre à l’impossible de devenir réalité.

Comme moyen d’intégration des habilités de la sixième soeur, Jean Houston propose à l’assemblée de faire un exercice bio-énergétique. Après un temps de concentration, elle invite chaque personne à prendre conscience des points de tension dans son corps. Au moyen d’exercices de respiration profonde, chacune et chacun est invité à diriger l’énergie renouvelée par cet exercice dans les endroits tendus. Régulièrement répété, cet exercice porte de nombreux fruits. Essayez-le ... vous saurez en témoigner !

La septième sœur est celle qui capte le futur. Elle se construit un système de soutien et d’aide qui lui permet d’envisager l’avenir : groupes d’appartenance, communautés d’apprentissage, lieux de croissance, espaces et/ou cercles d’aide. Ce réseau d’inter-relations est essentiel pour lui favoriser la réalisation de ses rêves futurs. Cette septième soeur nour rappelle l’importance de la « bonne nourriture » pour le corps, l’esprit, l’imagination et l’intellect. N’est-ce pas que la belle musique, le chant, la peinture, les arts visuels et architecturaux, etc., ouvrent et illuminent notre espace intérieur ? Cette soeur invite à agrandir nos capacités en fonction de l’avenir. Elle encourage de nouvelles manières d’être et favorise des visions renouvelées, des voies originales à découvrir. Elle nous invite à aller à l’extérieur de nous-mêmes pour opérer des transformations.

Vous devinez sans doute que le dernier exercice proposé a été celui d’une visualisation. Jean Houston proposa à l’assemblée de considérer un rêve et/ou un projet à réaliser. Chaque personne devait imaginer les conditions favorables pour la réalisation d’un futur optimal.

Cette fin de semaine de Pembroke est passée trop vite. Elle demeure pour Pierrette et Jocelyne une invitation à réaliser dans le quotidien le maximum de toutes les possibilités. Si notre témoignage suscite intérêt et transformation pour les personnes qui nous liront, ce nous serait un beau cadeau. Bonne route !

Pierrette Daviau et Jocelyne Fallu

Clic :Redécouvrir le feu sacré Volet 2

Autreas articles: BRÊVES ET ACTUALITÉS
AMI-E-S DE LA SAGESSE
Papua New Guinea
JOURNÉE DE RESSOURCEMENT
Ami(e)s de la Sagesse
«VELOMA», AUREVOIR !
RÉSEAU IFHIM-HAÏTI
PARTAGE MÉMORABLE ENTRE DEUX CONGRÉGATIONS
Maison Accueil Sagesse
Filles de la Sagesse, Ottawa
«Entre-deux-Fêtes» rue Lescarbot - Montréal - 2017
UNE PRÉSENCE DE 109 ANS
À QUATRE SAISONS...
TRICOTS « intergénérationnels »
Navigateurs: Internet Explorer version 10 et +, Firefox et Chrome | Copyright: Filles de la Sagesse Canada 2005-2014
| BRÊVES ET ACTUALITÉS || A VOUS LA PAROLE || BABILLARD || MANIFESTE |
| LEADERSHIP PROVINCIAL || VIE CONSACRÉE || ANIMATION VOCATIONNELLE || NOS FONDATEURS || UN PEU D HISTOIRE |
| PRIER LA SAGESSE || TEXTES DE SAGESSE || FORMATION PERMANENTE || LA SAGESSE APPELLE |
| JPIC || SERVICE INTERNATIONAL || UNANIMA |
| DIAPORAMAS || BIBLIOGRAPHIE || LIENS |