Dans la section :A VOUS LA PAROLE

LES DROITS DE L’ENFANT

L’animal prend soin de son petit au point de risquer sa propre vie… Surprenant, l’être humain, lui, a dû  rédiger, entre autres, la déclaration universelle des droits de l’enfant ! C’était le 20 novembre 1989. Vingt années bientôt ! Où en sommes-nous ?

La comédienne, Hélène Loiselle, disait dernièrement à des jeunes, que le métier de comédien/comédienne pouvait être plus difficile maintenant. Pourquoi ? À cause, entre autres, de «l’excès de vitesse» auquel la culture contemporaine nous confronte sans arrêt. Savoir attendre, savoir patienter, tiennent du défi !Or, l’enfant chez-nous comme ailleurs, ne  subit-il  pas les conséquences de ce phénomène d’une société soi-disant évoluée ? Tout bouge si vite … tout doit bouger vite !

« Les enfants doivent  FAIRE DES ACTIVITÉS, danse, judo, piano, pas le temps de jouer à rien, d’inventer le monde. Leur attention est calibrée à la durée des pubs, des clips, des spots, et leur pensée papillonne, la concentration se dilue au tempo des flash, des images.» (Yves Duteil. Chronique «En Passant»)Tout cela, sans compter, le nombre de situations déplorables, qui  déstabilisent l’enfant et bloquent sa croissance: violences de toutes sortes, travail à bas âge, exploitation sexuelle, mauvais traitements, etc.  


L’enfant chez-nous et dans le monde en général, a-t-il sa place ? Ne lui vole-t-on pas souvent ce temps privilégié de sa vie qui s’appelle l’enfance – ce temps où le rêve d’un monde harmonieux est permis, où beauté et humanité paraissent accessibles ? Toute cette atmosphère qui laisse du temps à la mise en place d’une sécurité intérieure indispensable au vrai bonheur. Est-ce que le monde des adultes craint à ce point les valeurs de la tendresse, de la douceur, de l’imaginaire gratuit, de la paix … qu’il projette vite l’enfant dans un monde agressif, tourmenté … même à travers la chanson qu’on lui enseigne, la publicité dans laquelle on l’implique et toutes les catégories d’images qu’on lui offre ? 

Les Centres de la Petite Enfance (CPE) et les services analogues en dehors du Québec, même bien organisés et pourvus financièrement, ne seront jamais la formule magique. Non pas que ces services ne sont pas nécessaires mais l’amour, la patience du temps, le respect de l’enfant demeureront toujours indispensables pour lui permettre de se développer intégralement et harmonieusement.

Toute notre admiration et notre reconnaissance à nos compagnes, Filles de la Sagesse, qui, à travers le monde, donnent leur vie pour l’amour des enfants !

Cliquer sur le lien : pour en savoir plus

 

Convention internationale des droits de l'enfant

Autreas articles: A VOUS LA PAROLE
UNE QUESTION À LA FOI
Rencontre des Amies de la Sagesse - secteur Québec
Rencontre Internationale des Ami-e-s de la Sagesse
JOURNÉE DU CHANDAIL ORANGE
UN HOMMAGE À MONIQUE DUMAIS
Au-delà du rite !
Abolir le commerce des armes
Journée consacrée à la famille montfortaine
L'ÉPANOUISSEMENT DE L'ÊTRE HUMAIN
LANCEMENT D’UN NOUVEAU LIVRE
Navigateurs: Internet Explorer version 10 et +, Firefox et Chrome | Copyright: Filles de la Sagesse Canada 2005-2014
| BRÊVES ET ACTUALITÉS || A VOUS LA PAROLE || BABILLARD || MANIFESTE |
| LEADERSHIP PROVINCIAL || VIE CONSACRÉE || ANIMATION VOCATIONNELLE || NOS FONDATEURS || UN PEU D HISTOIRE |
| PRIER LA SAGESSE || TEXTES DE SAGESSE || FORMATION PERMANENTE || LA SAGESSE APPELLE |
| JPIC || SERVICE INTERNATIONAL || UNANIMA |
| DIAPORAMAS || BIBLIOGRAPHIE || LIENS |